Accueil » Religion » Connaissances et pratiques religieuses » Quels sont les devoirs du musulman envers un proche disparu

Quels sont les devoirs du musulman envers un proche disparu

Oustaz Ahmad Fall est un érudit du Coran qui est né et a grandi à Tivaouane, auprès d’éminents maîtres spirituels. Lettré en arabe et en français, il maitrise parfaitement bien le Coran et les hadiths du Prophète PSL. Il accepte de nous  éclairer sur notre religion chaque fois que son temps précieux le lui permettra.

Bonjour Oustaz. Notre sujet du jour : qu’est-ce qu’un musulman doit faire pour ses proches disparus. 

AF : Bonjour. Je vous félicite pour ce genre d’initiative, car un bon musulman doit savoir comment se comporter en toutes circonstances. Il faut savoir qu’Allah SWT a créé la mort avant de créer la vie. L’être humain est tiré du néant puis il vit dans le ventre de sa mère, cette vie ne se manifeste pas à l’extérieur mais cela n’en fait pas moins une vie, puis il vit dans ce monde, avant de retourner dans l’autre monde et donc de mourir. Mais la mort n’est qu’un court instant qui sépare l’être humain de notre monde réel, avant sa dernière vie qui est, elle, éternelle.

Debbo : Si Dieu fait qu’on assiste aux derniers moments d’un proche que doit-on faire ?

AF : Devant une personne qui agonise, le musulman doit garder son sang froid et faire des prières pour la personne. Ainsi il doit répéter la shahada près de la personne pour que celle-ci le répète. Il ne faut pas demander à la personne de répéter cela parce que si elle refuse cela peut être interprété comme si elle était sortie de la religion. Mais il faut dire « Achahadou an la illaha illalah… » tout près d’elle pour l’inciter à le répéter.

Il est aussi recommandé de réciter la sourate Yaacine pour la personne. Notre vénéré El Hadj Malick Sy recommande de réciter 3 sourates pour abréger l’agonie. Réciter et souffler Yaacine sur la tête, la sourate Sajda sur le dos et la sourate Al Mulk sur les jambes. Ce qui permet à l’âme de s’en aller en douceur.

Il est aussi recommandé d’enlever toute photo ou image avec une représentation humaine de la pièce, les personnes présentes doivent avoir leur ablution, et il est interdit aux femmes en menstrue de pénétrer dans la pièce. Savoir aussi qu’il faut égaliser les membres et fermer les yeux et la bouche du défunt avant que les membres se raidissent.

Debbo : une fois que la personne est décédée qui doit procéder au lavage mortuaire ?

AF : s’il s’agit d’un couple, le mari doit procéder au lavage de sa femme ou la femme au lavage de son mari. Sinon la priorité revient aux proches parents, frère, sœur, mère, père, tante, oncle etc…Si les proches ne savent pas comment faire, ils doivent se faire assister par des hommes ou femmes habilités à le faire. Mais il est bon qu’un proche assiste.

Dans le cas où une femme meurt dans un endroit où il n’y a que des hommes (situation rare mais qui peut arriver) ou un homme dans un endroit où il n’y a que des femmes, alors, les hommes doivent procéder aux ablutions sèches (tayamun) sur la femme sans la déshabiller Une petite fille peut être lavée par un homme. Une femme qui meurt dans un endroit où il n’y a pas de femme, l’homme fait le tayamun sur la femme sans la toucher. Si c’est un homme qui meurt dans un endroit où il n’y a pas d’hommes, les femmes peuvent procéder à ses ablutions avec de l’eau mais toujours pas de lavage mortuaire. 

Debbo : qu’est qu’il faut réciter comme prières avant l’enterrement

AF : le plus simple c’est de répéter « alahouma irfirlahou warhamhou ou irfirlaha warhamha si c’est une femme », sinon la Fatiha, suivi de la sourate Ihlass 53 fois à faire avant ou après l’enterrement. Le Prophète PSL recommande aussi vivement de faire des témoignages élogieux pour le défunt.

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login