Accueil » Société » Faits de société » Professeur décapité : une analyse très réaliste d’Eric Montana

Professeur décapité : une analyse très réaliste d’Eric Montana

Eric Montana est un journaliste français spécialisé en économie et passionné par la politique internationale. Attaché à la Charte de Munich qui fait obligation d’être au service exclusif de la vérité, ses articles sont décriés par les pouvoirs en place et par ceux qui confondent le journalisme avec la soumission au Système.

Le rôle d’un professeur dans une République laïque ne consiste pas à insulter la foi ou la culture d’une partie de nos compatriotes car la religion n’a pas sa place à l’école.

Eric Montana journaliste

Cela n’a rien à voir avec la liberté d’expression car les seuls visés en permanence dans les médias et les journaux et maintenant même par le président, ce sont encore les Musulmans. C’est inacceptable.

Ce Samuel Paty était réputé pour son islamophobie maladive. Se livrer à ce genre de militantisme dans une école laïque dénote une franche volonté de nuire d’attiser l’intolérance religieuse et raciale et de diviser. Et cela durait depuis des années.

Même si ce crime est inexcusable et si tout le monde le dénonce et le condamne, et moi le premier, il y a une règle qui doit être respectée dans un pays laïque qui garantit à tous la pratique de la religion de son choix : insulter la foi de 2 milliards d’êtres humains dans une école est un acte irresponsable provocateur et devrait être sanctionné.

Cet individu n’était pas qualifié pour être professeur. S’il déteste autant les Musulmans, qu’il aille s’inscrire dans un parti politique où il pourra vomir sa haine en toute impunité. Mais lui confier la tâche d’enseigner la haine et l’intolérance religieuse à l’école, démontre que l’Education Nationale est dirigée par des malades mentaux.

Ceux qui représentent un vrai danger pour cette République, ce sont ces malfaiteurs qui nous gouvernent et qui versent de l’huile sur le feu de la division. Blanquer devrait être viré comme un malpropre car il est le premier responsable de ce crime odieux.

“On ne tue pas, on ne massacre pas, on ne mutile pas.”

Que fait notre pays en Libye, en Syrie, au Mali, en Irak, en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, au Niger ? Que faisons-nous depuis 1991 dans les pays musulmans ? On ne tue pas, on ne massacre pas, on ne mutile pas ?

Et quand Hollande envoie des armes à Al Nosra et que Fabius dit “qu’ils font du bon boulot”, on ne tue pas, on ne massacre pas, on ne mutile pas ?

Est-ce qu’il y aurait un terrorisme condamnable quand il touche un des nôtres et un terrorisme acceptable lorsqu’il touche les Arabes ou les Musulmans ? Cette indignation à géométrie variable me révulse car les vrais terroristes du monde c’est nous !

Et puis qualifier “d’obscurantiste” une religion pratiquée par 2 milliards d’êtres humains les faisant passer pour des dégénérés mentaux est aussi une preuve d’arrogance, de prétention et d’ignorance.

Cet égorgeur n’est pas un musulman, c’est un taré, un criminel comme il en existe partout, sans exception. Mais comme beaucoup, vous vous vautrez dans l’amalgame facile pour justifier votre intolérance et votre islamophobie masquée.

Et si vous acceptez qu’on puisse chier sur la tête de 2 milliards d’êtres humains parce que vous méprisez leur religion et qu’à ce titre vous excusez le fait qu’un professeur islamophobe puisse encourager ses élèves à pratiquer l’intolérance raciale et religieuse au nom d’une perverse conception de la “liberté d’expression”, il ne faut pas être surpris si à cette forme de provocation extrémiste répond un autre extrémisme. Les deux sont condamnables.

Pardonnez-moi mais je ne supporte plus cet aveuglement, cette incapacité à comprendre que derrière ce crime, se cachent comme souvent dans les attentats attribués aux “islamistes” des intérêts et des objectifs politiques.

Et comme on s’avère bizarrement incapables d’interpeler un homme armé d’un simple couteau et qu’on préfère le tuer plutôt que de le faire parler, nous ne saurons jamais la vérité comme pour Mohamed Merah, les frères Kouachi et Coulibaly car les morts ne parlent pas et emportent leurs secrets avec eux.

Eric Montana journaliste sans frontières

About Mounina Kane

Femme, mère et grand-mère passionnée de communication et d'écriture, c’est avec une grande joie que je prends la plume (ou le clavier) pour Debbosenegal, un grand challenge que je partage avec tous les membres de la rédaction.

8 Comments

  1. Passant dit :

    La vérité est dure à accepter mais c’est la vérité

  2. Noëlle Ribot dit :

    Particulièrement heurtée par cet événement et en désaccord avec la plupart des “discours binaires” sur ce si grave sujet, j’attendais qu’il soit traité de façon à considérer la complexité de la situation. Aussi l’analyse qu’en fait Eric Montana me paraît elle partir d’un à priori (“Islamophobie maladive”etc…) envers ce professeur dont je ne cautionne pas pour autant “le choix pédagogique” pour aborder la si délicate question de la libre expression avec des enfants de 4eme, scolarisés dans une zone dite “sensible”. L’absence d’arguments dessert le propos qui fait appel à une réflexion autrement plus complexe. Nous ne sortirons grandis ni les uns ni les autres en renvoyant sur chacun “la faute” de positions extrèmes, voire extrémistes… J’en suis profondément triste. Noëlle Ribot

  3. FERHAT SALIM dit :

    Bonjour;

    C’est vraiment bien écrit et bien dit, vraiment c’est très sage de votre part
    Monsieur Eric Montana.

    Salutations.

  4. Kiki dit :

    Le jour où les français connaîtront la vérité ce jour là la france jaillira de lumière car l’islam est une religion qui appelle à la fraternité et la paix entre les peuples.

  5. Charifi dit :

    BRAVO MONSIEUR!
    TRES BEAU ARTICLE,
    QUI SOULAGEZ LES COEURS DE CETTE BARBARIE POLITIQUE…

  6. Jamal dit :

    Merci Monsieur Eric Montana pour avoir ecrit cet article.
    Je garde l’espoir qu’il existe encore des francais humanistes et universalistes.
    J’aimais beaucoup la France mais j’ai commencé à la detester de plus en plus en écoutant les Zemmour, Finkielkraut et consorts sans parler de certaines personnes de partis politiques dont les discours sont à vomir.
    Heureusement que des gens comme JL Melenchon existent encore mais ils sont de moins en moins nombreux malheureusement.

  7. A dit :

    Bonjour c est toujours bien de lire la vérité car en ce moment elle est rare.

  8. Abel Chater dit :

    Un article qui fait chaud au coeur et qui confirme, que la conscience humaine demeure vivace jusqu’au jour de la Résurrection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login