Accueil » Beauté » Mode » Mon métier ? Blogueuse influenceuse !

Mon métier ? Blogueuse influenceuse !

Ces blogueuses ou youtubeuses ont créé un nouveau métier : les influenceuses ! En effet, il suffit que ces dames vantent un produit ou quelqu’un, pour que des milliers d’internautes ou comme on dit dans le jargon des réseaux sociaux, leur followers, se mettent à les imiter sans poser de question.

LECTERFRO BLOGUEUSE SENEGALAISE

En Afrique, le terme d’« influenceuse » ès modes et arts de vivre peut vite prêter à confusion. Souvenez-vous des sœurs Sora, les Kardashian du Mali… Ces dernières sont bel et bien considérées comme telles dans leur pays. Pourquoi ? Elles s’affichent avec des produits de luxe et n’hésitent pas à documenter leur quotidien dispendieux. Il en va de même pour une Coco Emilia, au Cameroun, ou une Sonya Pembe, en RD Congo.

Pour commencer, leur présence sur les réseaux sociaux sert une réelle activité professionnelle ou un engagement social. Elle témoigne aussi d’une profonde passion pour la mode et d’un réel penchant pour l’esthétique et le bien-être. Sans compter une forte dose d’humour et d’humilité. Enfin, leur rayonnement digital les conduit également à collaborer avec diverses marques, séduites par leur univers raffiné. En voici 3 qui se sont professionnalisées.

The Fashionist Artist (Mali)

FATOUMATA

fashion

Instagram : 8 000 abonnés

La page Instagram de la Malienne Fatouma Haidara, « The Fashionist Artist », est un réel défilé de mode. Cette décoratrice d’intérieur et conceptrice de bijoux explique y mêler ses différents tropismes : peinture sur toile, design d’intérieur et mode, sa première passion. « Disons que je suis une artiste. »

Dans chaque série de clichés (trois chacune), elle pose dans une tenue différente dans un décor recherché. Séances photo dignes des plus grands magazines de mode, auxquelles participe parfois son conjoint. On s’incline aisément devant son imagination en matière de tenues traditionnelles. « J’aime ce qui est droit, symétrique ou asymétrique. Mes tenues sont architecturales car couplées à ma passion pour le design. J’aime les lignes. »

À 30 ans, cette diplômée en sciences politiques a quitté le Canada, où elle a suivi ses études, pour s’installer définitivement au Mali. Elle a d’ores et déjà engagé douze femmes pour travailler au sein de son atelier de Bamako, où sont fabriqués ses bijoux. « Les réseaux sociaux servent mon travail artistique. »

Fantastyck (Côte d’ivoire)

fantas

FANTA

Facebook : 8 155 abonnés

Instagram : 9 365 abonnés

C’est en 2012 que l’Ivoirienne Fanta Koné lance son blog intitulé Fantastyck. Aujourd’hui, au même titre que sa page Instagram, sur laquelle elle poste ses nombreux looks, il fait office de carnet de bord de ses coups de cœur, de ses découvertes fashion, beauté et lifestyle. Elle n’hésite pas non plus à jouer les journalistes en informant ses lecteurs de l’actualité des tendances. « Je voulais donner de la visibilité aux jeunes talents de la mode ivoirienne tout en me créant un espace où je pourrais partager ma passion. »

Six ans plus tard, l’ancien mannequin de 28 ans compte parmi les blogueuses les plus en vogue de son pays et même au-delà. En 2017, elle participe à une campagne digitale de Woodin, filiale du géant du wax Vlisco, avant d’en devenir l’une des égéries cette année. Sollicitée par de nombreux médias, elle collabore avec des marques telles qu’Orange Côte d’Ivoire, Air Côte d’Ivoire, Yves Rocher, L’Oréal ou encore Dark & Lovely. Elle a également fondé le webzine Fall In Mode avec une autre blogueuse, Amenan Tanoh.

Farida Saidou (Bénin)

fantas

FARIDA

Facebook : 3 625 abonnés

Instagram : 18 700 followers

Elle n’a que 22 ans, mais Farida Saidou sait où elle va et ce qu’elle veut. « La pudeur et la classe vont de pair », affirme cette jeune Béninoise installée à Cotonou. C’est en 2017 qu’elle se lance dans le blogging. « J’aime écrire et j’avais envie et besoin de partager mon monde : comment je vois la vie, mes expériences spirituelles. » Et surtout, à travers son style recherché, elle cherche à inspirer les jeunes femmes voilées comme elle. « Le voile et la mode ne sont pas antinomiques. Mais mon blog n’est absolument pas axé sur les questions religieuses. »

Sa page Instagram est principalement dévolue à ses looks divers, auxquels elle donne d’ailleurs des noms : Billie Jean, Burgundi Phœnix, Yellow Freedom, Independant Dandy, etc. Très engagée socialement, la blogueuse a notamment participé à une campagne contre les violences faites aux femmes. Ce mois d’août, elle a été choisie comme égérie pour une campagne photo et vidéo de la marque Vlisco.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login