Accueil » Religion » Connaissances et pratiques religieuses » Les éminentes femmes du Paradis- Maryam mère de ISSA ( Jésus )

Les éminentes femmes du Paradis- Maryam mère de ISSA ( Jésus )

Le sujet des femmes est vaste comme chacun sait. Et la plupart du temps, il nous amène à la polémique malheureusement. Pourtant l’Islam est une religion facile. Elle est cohérente, il suffit de faire preuve de bon sens. Le Coran et les hadiths nous parlent de nombreuses fois de femmes au comportement exemplaire. Lorsque le nom d’une femme est cité dans notre Livre Saint ou dans les hadiths, la marche à suivre est  claire : soit les textes nous en parlent en bien et cette femme doit devenir un modèle, soit ils nous en parlent en mal et nous devons alors nous écarter de ce genre de comportement.

Le prophète (sallahu alayhi wa salam) a dit « Les éminentes femmes du Paradis sont Marie, fille de Imran, Assia, fille de Mezahem, femme de Pharaon. Khadîja, fille de Khuwaylid, et Fâtima, fille de Muhammad. » (Rapporté par Ahmed et Hakim).

Soubhanallah, ces merveilleuses femmes, grâce à leur foi à toutes épreuves et leur amour pour Allah, ont su gagné leur place au Paradis !  Un seul objectif doit nous animer : leur ressembler ! S’inspirer de leur vie, de leurs épreuves et de leur courage pour essayer à notre tour de gagner notre place au Paradis insha’Allah.

Découvrons sans plus tarder l’histoire de Maryam (RA), dans nos prochains articles nous vous parlerons de Assia (RA), Khadija (RA) et de Fatima (RA) insha Allah.

Maryam, la dévouée

Dans le monde, nous sommes tous interpellé et rempli d’admiration pour Maryam (AS), sa merveilleuse histoire, par sa vie.

Dès son plus jeune âge Maryam, a dévoué sa vie à Son Seigneur. Recueillie dans son sanctuaire, elle consacrait son temps à adorer Allah. En réalité sans le savoir, elle se préparait à devenir mère du Prophète Issa (alayhi salam).

Le Coran nous apporte beaucoup de versets où l’on évoque Maryam(AS), mère de ‘Issa (AS). Une sourate entière lui est même consacrée, quel honneur ! On peut y lire, par exemple, la description du miracle de la naissance de son fils ‘Issa alors qu’elle était vierge.

23. { Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : « Malheur à moi! Que je fusse morte avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée! « 

24. Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle , [lui disant : ] « Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.

25. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

26. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse ! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui : ] « Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain ». } (sourate Maryam)

Mais ce n’est pas la seule sourate qui parle de Maryam (RA). On la retrouve dans la sourate 3 , dans laquelle Allah nous apprend à quel point elle est au-dessus de toute autre femme. Cette sourate porte le nom de la famille d’Imran (père de Maryam), c’est un honneur de plus à lui attribuer. C’est dire à quel point cette femme a une importance capitale dans notre religion.

42. { Et lorsque les Anges dirent :  » O Marie !Dieu t’a élue ,t’a purifié et t’a élue au-dessus des femmes des Humains « 

43. O Marie ! sois pleine de dévotion à ton Seigneur, prosterne-toi et courbe-toi avec ceux qui se courbent } (sourate la famille d’Imran)

Dans cette sourate, on apprend que les Anges venaient visiter Maryam afin de lui donner des mets ou lui annoncer la Destinée que Dieu lui réservait. Quel être humain qui n’est pas prophète a eu cet immense honneur de recevoir leur visite ?

37. { Chaque fois que celui-ci entrait dans le sanctuaire où elle se trouvait, il trouvait près d’elle de la nourriture. « Ô Marie ! d’où vient cette nourriture ? » lui demanda-t-il un jour. Elle répondit : « Cela me vient de Dieu. Dieu donne sans compter à qui Il veut. }

45.  {(Rappelle-toi,) quand les Anges dirent : « Ô Marie, voilà qu’Allah t’annonce une parole de Sa part : son nom sera « al-Masih » « Hissa », fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah » .} (sourate la famille d’Imran)

La vie pieuse de Maryam nous enclin a beaucoup d’humilité en tant que femme. Son noble caractère décrit dans le Coran nous oblige à nous surpasser. Même si nous sommes loin d’arriver à son niveau ou celui des autres femmes citées dans le hadith, le fait qu’un être humain puisse arriver à un tel degré de piété, nous donne beaucoup de fierté d’appartenir à une telle communauté.

 

Source: Avenue de soeurs

 

3 Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Login