Accueil » Société » Faits de société » Dr Ndeye Maguette Ndiaye : les populations ont déserté les hôpitaux !

Dr Ndeye Maguette Ndiaye : les populations ont déserté les hôpitaux !

D’un ton alarmiste, Ndeye Maguette Ndiaye, révèle que « le constat est que les populations ont déserté les hôpitaux». La peur et la psychose face à la maladie de Covid-19 ont conduit les populations à déserter les hôpitaux.

Pour y remédier, le médecin-chef de la région médicale de Dakar, Ndèye Maguette Ndiaye, a tenu à alerter surtout pour les personnes atteintes de maladies chroniques. C’était hier, mardi, à l’occasion d’un point de presse suivi d’une remise de matériels et produits hygiéniques offerts par l’Ong World Vision aux médecins-chefs de districts. Objectif : équiper les acteurs communautaires pour qu’ils puissent mieux sensibiliser les populations par rapport aux enjeux de la Covid 19.

D’un ton alarmiste, le médecin chef de la région de Dakar, Ndeye Maguette Ndiaye, a révélé en effet que « le constat est que les populations ont déserté les hôpitaux ». Pis, les autres malades souffrant de pathologies chroniques comme le diabète, les insuffisances rénales, entre autres, sont tenaillées par la peur d’être contaminés par la Covid-19 et, de ce fait, préfèrent ne plus côtoyer les hôpitaux et les centres de santé. « Nous avons constaté qu’il y a une chute de fréquentation des malades comme les diabétiques, ceux qui souffrent de l’hypertension artérielle », a renseigné le médecin-chef de la région de Dakar.

En sus de ces malades chroniques, tous les autres programmes de santé sont paralysés par la phobie des populations face au nouveau coronavirus. « C’est une opportunité pour les districts sanitaires, les centres de santé et les postes de santé, de pouvoir relancer l’ensemble des processus et l’ensemble des programmes communautaires de santé », a déclaré Ndeye Maguette Ndiaye.

Et de poursuivre : « les populations doivent avoir confiance et continuer à venir dans les structures de santé car les prestations sont sécurisées ». Dans cette même veine, elle a rappelé « qu’en ce qui concerne les programmes de santé, nous avons la vaccination des enfants dont le service est toujours disponible. Et pour ce qui concerne la santé de la mère et de l’enfant, les services d’accouchement et de consultation sont toujours disponibles ». Et d’insister qu’il « faut que les femmes puissent venir vers ces structures afin de bénéficier de la protection nécessaire pour leur état de santé ». Si cette peur paralysante continue de clouer dans les maisons les malades chroniques et d’empêcher les populations à bénéficier des soins médicaux nécessaires pour le bien être, « on risque d’avoir l’émergence d’autres maladies ».

À cet effet, l’ajointe au gouverneur de la région de Dakar, Tening Faye Bâ, a indiqué  que « lorsque vous demandez à quelqu’un d’être devant, il faut l’armer. Lorsque vous demandez à une personne d’aller sensibiliser, il faut l’équiper en conséquence ». Raison pour laquelle, a-t-elle poursuivi, « notre choix de remettre ce lot de matériel aux médecins-chefs de district, pour qu’ils les remettent aux acteurs communautaires de leur zone ». Non sans ajouter : « nous avons beaucoup d’acteurs qui sont sur le terrain avec des moyens assez limités ».

Venant en appui, Ndèye Maguette Ndiaye a également soutenu que cette donation « va nous permettre d’équiper l’ensemble des postes de santé, soit 136 postes de santé et 25 centres de santé ». Elle a aussi ajouté : « au niveau de ces postes de santé, nous avons des acteurs communautaires qui vont bénéficier de cet appui qui va leur permettre de se protéger et d’aller vers la communauté ». Rappelons enfin que le Pr. Moussa Seydi, chef du Service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de Fann, avait même fait savoir « qu’il y a des personnels de santé qui ont refusé de venir à l’hôpital par crainte d’être contaminés par le virus ». Cette assertion du professeur témoigne de la tension de la situation et des conséquences qu’elle peut induire dans les jours à venir.

source : seneplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login