Accueil » Politique » Leaders au féminin » Présidentielle française : et si la surprise venait de Rama Yade?

Présidentielle française : et si la surprise venait de Rama Yade?

Depuis qu’elle a annoncé le 21 avril 2016 sur TF1 qu’elle se lançait dans la course à la présidentielle en France, Rama Yade, l’ancienne secrétaire d’état de Nicolas Sarkozy n’arrête pas d’étonner son monde.

En effet, tout le monde a suivi et commenté ses échanges tendus le week-end  dernier avec la polémiste Vanessa Burgraff sur le plateau d’ONPC de Laurent Ruquier qui montre à suffisance que le milieu politico médiatique parisien ne donne pas cher de sa peau et ne prend pas au sérieux sa candidature.

Il est vrai que la franco sénégalaise de 40 ans n’a pas voulu faire une campagne médiatique, elle commence « à peine » comme elle le souligne elle-même à fréquenter les plateaux de tv après avoir parcouru 80.000 kms à la rencontre des français pour les écouter, échanger avec eux et recueillir leurs opinions.

Aujourd’hui, elle se dit prête à présenter un programme et à aller à la rencontre des électeurs. Pourtant, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy part en campagne sans le soutien d’un parti politique, mais juste avec l’appui du mouvement La France qui ose.

Alors, pendant que certains rient d’elle, Rama Yade affirme avoir d’ores et déjà réuni deux tiers des 500 parrainages de maires nécessaires à sa candidature. Ceci démontre que Rama a établi une stratégie de campagne qu’elle déroule scrupuleusement et qui peut, à terme, surprendre ceux qui refusent de voir que les barrières ont bougé en France. Pourtant, une simple lecture du paysage politique au sortir des primaires avec la percée de Benoît Hamon (que personne n’attendait) à gauche et la victoire empoisonnée de Fillon à droite contre un Alain Juppé hyper favori des sondages, aurait dû suffire aux grands analystes politiques et aux médias connaisseurs à être prudents.

Rama Yade ses répartis laissent ses interlocuteurs coi

Rama Yade ses répartis laissent ses interlocuteurs coi

Rama Yade fait partie de cette classe de quadra brillants qui ont la chance d’être des citoyens du monde décomplexés (elle n’est française que depuis 20 ans), qui connaissent différentes cultures, différentes régions du monde, qui ont une intelligence de différents contextes géopolitiques, ils parlent plusieurs langues, maîtrisent les Ntic et les réseaux sociaux et ont fini de démystifier depuis longtemps les appareils de partis politiques avec leurs clivages, leurs rigidités et leurs certitudes. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant qu’elle se positionne au centre et appelle à la réconciliation nationale.

Quand certains se demandent si la France est prête pour élire une femme, elle leur demande de se tourner vers Londres et Berlin. En Europe, une femme  chef d’état n’est plus une curiosité.

Dans un monde occidental qui a renouvelé ses dirigeants comme on l’a constaté à Washington et à Ottawa, comme on l’a suivi à Londres et à Moscou, il ne faut pas enterrer trop vite une Rama Yade qui invite les Français à ne pas aller du mauvais côté car dit-elle : « La France n’a jamais été meilleure que dos au mur et on peut rebondir ! »

Il est évident qu’il faudra compter avec cette jeune femme pleine de cran et de ressources lors des prochaines présidentielles car même si elle n’accède pas à la magistrature suprême à l’Elysée, elle pèsera sûrement comme faiseuse de roi !

Ci-dessous un extrait des échanges croustillants entre Rama et Vanessa dans l’émission « On n’est pas couché » du 28 janvier 2017 de Laurent Ruquier !

2 Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Login