Accueil » Santé » Prévention » Pratiques dangereuses du «xessal»

Pratiques dangereuses du «xessal»

Les femmes utilisent des corticoïdes pour le «xessal»La campagne «nioulkuuk» contre «khessepethie» n’a pas vraiment réussi à résorber le problème de la dépigmentation chez les femmes sénégalaises. L’inertie des autorités y est pour beaucoup dans cette situation. Pourtant, ceci est un problème de santé publique. D’autant plus que tout est bon pour avoir la peau blanche chez certaines Sénégalaises. Les conséquences, elles ne les calculent pas.

C’est ainsi qu’en banlieue dakaroise, il est noté des pratiques plus que dangereuses auxquelles ont recours les femmes qui se dépigmentent la peau. Parmi celles-ci, l’utilisation de corticoïdes en général et du  »bactrim » en particulier vendus en pharmacie sans ordonnance. Dans les officines de la banlieue dakaroise, cet antibiotique se vend comme des petits pains.  »Je voyais des filles du quartier acheter le bactrim très souvent. Une fois, j’ai posé la question à l’une d’entre elles pour savoir de quoi elle souffrait pour acheter ainsi du bactrim. Elle m’a dit que c’était pour le xessal », a expliqué un pharmacien qui a son officine à Golf et qui a requis l’anonymat.

En fait, ces femmes transformeraient les comprimés en poudre en les écrasant. Après, elles le mettent dans leur lait de corps. Ces derniers contiennent naturellement de l’hydroquinone. Elles augmentent les doses des produits éclaircissants ainsi. En effet, dans les corticoïdes, on note l’association de triméthoprime de sulfamethoxozole. Ces produits lorsqu’ils sont présents dans le lait de corps entrainent avec l’effet du soleil une photosensibilisation rapideCe qui éclaircit la peau pendant un temps.

Cependant, l’utilisation de ces produits, comme d’ailleurs de tous les produits pour la dépigmentation de la peau, ne va pas sans conséquences. Elle peut causer des effets indésirables potentiellement sévères comme des allergies qui sont parfois mortelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login