Accueil » Religion » Oui, le Hajj a bien été annulé dans le passé

Oui, le Hajj a bien été annulé dans le passé

Le Hajj est le 5ème pilier de l’Islam que tout musulman qui en a les capacités financières se doit d’accomplir au moins une fois dans sa vie. Le Hajj a pour site La Mecque en Arabie Saoudite et ses environs, Mina et Muzdalifa et dure au total 5 jours. Il accueille pas moins de 3.000.000 de personnes par an.

L’épidémie du Coronavirus de cette année 2020 menace sérieusement la tenue du Hajj qui devait initialement avoir lieu en fin juillet début août. L’annonce du report du Hajj cette année a jeté dans l’émoi des millions de musulmans, et dans le désarroi des milliers si ce ne sont des millions d’agences dans le monde dédiés à l’organisation du pèlerinage à la Mecque.

En effet, le Hajj se prépare toujours à l’avance, parfois 1 an avant et très souvent les organisateurs sont obligés de payer à l’avance des frais de réservation d’hôtels et des sites pour l’accueil des pèlerins.

Cependant, aussi incroyable que cela puisse paraitre, le Hajj a déjà été annulé dans le passé ou sérieusement menacé. Très récemment la Fondation King Abdul Aziz pour les Recherches et les Archives a annoncé que le Hajj a déjà été annulé pas moins de 40 fois dans l’histoire de l’Islam, ou alors le nombre de pèlerins bien réduits à cause d’épidémies.

En effet, en l’an 865, Ismail bin Yousef, plus connu sous le sobriquet d’Al-Safak, qui menait une rébellion contre les Abbasid Caliphate, massacra beaucoup de pèlerins réunis au Mont Arafat menant ainsi à l’annulation du Hajj.

En 930, les Qarmates arrivent dans le Hedjaz et s’emparent de La Mecque, où ils massacrent et pillent 17 jours durant en pleine période de pèlerinage. La source Zamzam est comblée de cadavres, la pierre noire volée et emportée à Hajar, où, selon Nasir Khusaro, elle est simplement entreposée. En 941, l’émir de Bagdad offre pour elle une récompense de 50 000 dinars. Elle est finalement rendue en 950 ou 951 par Abu Mansur Ahmad, après avoir été exposée dans une mosquée de Koufa pour inspection. Suite à cette attaque, le Hajj fut annulé pendant 10 ANS ;

En l’an 1000 le Hajj fut annulé à cause de l’augmentation des coûts du voyage.  

En 1831, une épidémie de peste venue d’Inde tua pratiquement les trois quarts des pèlerins.

Ce fut ensuite la première apparition du choléra à La Mecque en 1831 (année qui voit s’instaurer les premières bases de la réglementation sanitaire du pèlerinage, notamment la mise en place de quarantaines sur les bateaux de pèlerins).

Plus de 30 épidémies vont ensuite se succéder, dont l’épidémie de 1865 à l’origine de la mort d’un tiers des 90 000 pèlerins, et celle de 1893 qui a emporté un sixième des 201 963 pèlerins.

Plus récemment le SRAR, la grippe H1N1 a infecté beaucoup de pèlerins sans toutefois mener à l’annulation du Hajj.

Il ne reste plus qu’à prier pour que cette pandémie du covid 19 s’arrête le plus rapidement possible et que dès 2021, les musulmans puissent reprendre les petits et grand pèlerinage (Omra et Hajj)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login