Accueil » Religion » Dialogue interreligieux » Mieux connnaitre le Carême

Mieux connnaitre le Carême

QUE SAVEZ VOUS DU CARÊME CHRÉTIEN ?

Au delà du ngalakh (succulent entremets à base de jus de pain de singe communément appelé bouye, mélangé à de la pâte d’arachide, bien frais, sucré et parfumé à la muscade, qui se mange avec des boulettes de mil cuites dans de l’eau bouillante ou à la vapeur), que les chrétiens du Sénégal partagent avec joie avec leurs voisins musulmans, et les œufs de Pâques, nous avons essayé de savoir ce que les musulmans savaient de cet important moment dans la vie des chrétiens. Apparemment pas grand-chose d’après notre petite enquête. Nous avons donc demandé à Madame Marthe Bruce Dieng qui est une amie de très longue date de nous faire la genèse de cette période spéciale du calendrier chrétien. Je connais et respecte sa foi chrétienne et elle aussi connait et respecte ma foi musulmane. Nous cheminons ensemble depuis bien longtemps mais c’est la première fois que je la piège pour savoir si elle connait bien son cathéchisme et je pense qu’elle s’en est bien sortie. On le verra bien, dans l’entretien qui suit.

logo itw Bonjour Madame Dieng. Pouvez-vous nous dire quelle est la signification du Carême ?

Mme Dieng : le Carême c’est l’abstinence de l’Esprit et du Corps. Pendant cette période les chrétiens jeûnent. Normalement ils prennent juste un repas de toute la journée et se privent de ce qu’ils aiment le plus et limitent leurs loisirs. L’argent qui était dévolu à cela doit aller aux pauvres. Cette abstinence que le chrétien accepte de faire chaque année doit changer son cœur par les actes. C’est une période de charité, de partage et d’amour du prochain. Sa durée est de 40 jours.

logo itw Juste avant le début du Carême le mardi gras est fêté, c’est quoi au juste le mardi gras ?

Mme Dieng : le mardi gras c’est la veille du début du Carême, ce jour-là il faut bien manger avant le début de la période d’abstinence, et surtout manger de la viande, d’où le nom de gras.

logo itw Le jour du début du Carême est le mercredi des cendres, pouvez-vous nous expliquer ce que représente ce mercredi de cendre ?

Mme Dieng : le mercredi des cendres c’est le début du Carême. Ce jour-là les chrétiens se rendent à l’église pour prendre les cendres. Le Prêtre vous trace le signe de la croix sur le front avec des cendres de rameaux d’olivier (ou palmier) brûlés et bénis par les Prêtes. Ce rituel vous rappelle que poussière vous êtes, poussière vous retournerez à la mort.

logo itw Qu’en est-il du vendredi saint ?

Mme Dieng : le vendredi saint est le dernier vendredi avant Pâques. C’est le jour de commémoration de la crucifixion de Jésus. Il rendit l’âme à 15 h et le ciel s’assombrit.

logo itw De même que le chemin de croix ?

Mme Dieng : Jésus a jeûné pendant 40 jrs. Durant le règne de Pilate, Jésus a été persécuté et crucifié. Ce processus a duré 14 stations où à chaque station Jésus a été insulté, flagellé puis crucifié. Après sa mort il est mis au tombeau et le 3ème jour il est ressuscité d’entre les morts, c’est le jour de Pâques. Les chrétiens commémorent ce moment douloureux dans la vie du Christ tous les vendredis de la période du Carême en se rendant à la messe où sont rappelées ces 14 stations.

logo itw Il y a deux jours pendant le Carême où vous ne jeunez pas pourquoi ?

Mme Dieng : C’est des jours de solennité. On fête Saint-Joseph le Père de Jésus le 19 mars. Le 25 mars c’est l’annonciation du Seigneur (quand l’Ange Gabriel a été envoyé à Marie pour lui annoncer qu’elle portera un enfant qu’il faudra appeler Jésus). C’est le OUI symbolique de tout un chacun à Dieu. Un oui du Bien et de renonciation au MAL.

logo itw On parle aussi du dimanche des rameaux ?

 Mme Dieng : oui, le dimanche des rameaux est le dernier dimanche avant Pâques. C’est le jour du couronnement de Jésus par les romains,  Jésus s’est proclamé ROI et les romains lui ont fait porter une couronne d’épines pour se moquer de lui. Ce sont ces rameaux qui seront brûlés pour le mercredi de cendres l’année prochaine.

logo itw Et enfin le dimanche de Pâques

 Mme Dieng : le dimanche de Pâques est le jour de gloire, jour de la résurrection du Christ.

logo itw Et ce rituel du « ngalakh » est-il simplement sénégalais ou est-ce que les autres chrétiens du monde partagent ainsi un repas avec leurs voisins ?

 Mme Dieng : non, ce rituel est typiquement sénégalais. Nous le tenons de nos ancêtres goréens, qui, pour partager leur joie avec leurs voisins, comme le font les musulmans le jour de l’Eid El Fitr ou Korité, ont instauré ce plat de partage et de fraternité. C’est pareil pour les œufs de Pâques qui nous viennent de l’occident comme la bûche de Noël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login