Accueil » Religion » L’Islam au Sénégal » Mawlid 2017 : premier gamou de tivaouane depuis 50 ans sans Al Amine…

Mawlid 2017 : premier gamou de tivaouane depuis 50 ans sans Al Amine…

Il aura brillé par son absence. Pour la première fois à Tivaouane, le Gamou est célébré sans Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. Son rappel à Dieu est toujours vécu comme un choc par les fidèles. Orphelins de ce saint homme qui avait fini de devenir un des symboles de la ville sainte.

Al Amine est le fils du premier khalife d’El Hadji Malick Sy, Serigne Babacar Sy et de Sokhna Astou Kane. Il fut porté à la tête de la confrérie tidjane à la suite du décès de son frère, Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum, dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mars 2017.  Il devait disparaitre à son tour, 6 mois après, le 22 septembre 2017. Décédé à l’âge de 89 ans, le défunt khalife général des Tidianes demeure présent dans les commémorations du Gamou 2017.

D’abord porte-parole de son propre père Khalifa Ababacar Sy, Al Amine deviendra le porte-parole de la famille de Tivaouane avec l’arrivée au khalifat de Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh. Le 5ième khalife de Seydi Elhadji Malick Sy, a toujours été au service des khalifes généraux. Il a été la cheville ouvrière de tous les gamous sous Abdoul Aziz Sy Dabakh son oncle paternel, puis sous Serigne Mansour Sy Borom Dara yi et Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum, ses frères. Quand son tour est arrivé, il n’a pas voulu se servir, quittant ce monde avant la célébration du Gamou.

Pour la première fois depuis presque 50 ans, Tivaouane a célébré la nuit du Maouloud (Gamou) sans le serviteur, le digne de confiance. Aussi l’ombre de cet homme travailleur, entier, respectueux de son prochain, a-t-il fortement plané sur l’édition 2017 du gamou.

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine reste toujours dans un coin du cœur de ses disciples. A Tivaouane, quand on parle du regretté Al Amine, c’est avec beaucoup de nostalgie et d’émotion. Son mausolée, situé à côté de la mosquée de Seydi Ababacar Sy, a même refusé du monde. De nombreux fidèles venus célébrer le gamou se sont déplacés pour s’y recueillir. Une affluence record, un peu plus de deux mois après son rappel à Dieu. De son vivant, Al Amine s’était investi à réconcilier la famille Sy qui avait connu une scission avec la disparition de Khalifa Ababacar. En effet, au décès du saint homme, son frère Mansour fut investi, hélas juste pour 5 jours car lui-même décéda dans la même semaine. Logiquement c’est leur frère Abdoul Aziz Sy Dabakh qui devait être investi suivant la règle hiérarchique du droit d’aînesse, mais le grand frère d’Al Amine, Serigne Cheikh Al Maktoum contesta le khalifat à son oncle. C’est ce qui va créer une scission de la famille Sy, certains supportant l’oncle, les autres le neveu. Finalement c’est Abdoul Aziz Sy Dabakh qui sera investi et il bénéficia du soutien de son neveu Al Amine qu’il nomma porte-parole. Pendant le règne de Dabakh qui dura près de 50 ans, Al Amine fera tout pour réconcilier la famille et, faisant preuve de patience et d’abnégation, il finira par arriver à ses fins.

La relève est assurée

De là où il se trouve, Al Amine doit sûrement être fier de son legs. En effet, après un vibrant hommage rendu au défunt khalife, le nouveau khalife général des tidjanes, Serigne Mbaye Sy Mansour, a redit jeudi à Tivaouane avoir placé son règne sous le signe de l’unité de la famille de Seydi El Hadj Malick Sy dont il entend contribuer à perpétuer l’héritage. Le guide religieux, recevant une délégation gouvernementale dirigée par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, dans le cadre de la cérémonie officielle du gamou 2017, a réitéré son souhait de voir la famille de Seydi El Hadji Malick Sy préserver son unité et son entente.

Devant une foule de fidèles en liesse, il a levé les bras de son porte-parole, Serigne Pape Malick Sy, et de Serigne Maodo Sy Ibn Dabakh, pour symboliser l’unité de la famille Sy.

Il a signifié à l’assistance que son khalifat se fera « avec tous les autres membres de la famille Sy’’, affirmant vouloir mener sa mission en étroite collaboration avec ces derniers, pour perpétuer le legs d’El Hadji Malick Sy.

Serigne Mbaye Sy Mansour, « par respect pour la mémoire’’ de son prédécesseur Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, « n’a changé aucune virgule des actes posés de son vivant par ce dernier », a souligné Pape Malick Sy, nouveau porte-parole du khalife. Il a ainsi « reconduit tous les hommes qui œuvraient avec  Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine pour l’organisation du gamou. »

Source photos : asfiyahi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login