Accueil » Société » People » Marmite du cœur : même covid 19 ne les arrête pas

Marmite du cœur : même covid 19 ne les arrête pas

Initié par l’international sénégalais, Alassane Ndour, ancien joueur de Saint-Etienne et de Troyes et le rappeur Tapha Dieng (Da Brains), les organisateurs de l’Association “Marmite du Cœur“ enfilent comme à l’accoutumée leur manteau de distributeur de vivres aux démunis et vont sillonner à nouveau le territoire national.

Inspirés des « restos du cœur » de Coluche, l’objectif de la Marmite du Cœur est de venir en aide aux personnes démunies, particulièrement aux talibés du Sénégal, en mettant en place un ensemble d’actions et de mesures d’accompagnement qui, à terme, vont déboucher sur la création d’un centre de formation « keur talibé yi » et qui aura comme slogan : Un talibé, Un métier.

Les organisateurs en conférence

Le mois de Ramadan étant le mois de solidarité par essence, les organisateurs ne pouvaient pas être en reste et ont mis rapidement en place le système de “Ndogu pour tous“ en partenariat avec une télé de la place (pour couvrir leurs opérations et faire des émules) et l’opérateur de téléphonie mobile Orange. Ainsi, pendant 10 ans ils ont sillonné le pays distribuant des milliers de repas à la rupture du jeûne, aux démunis.

Cette année, comme à l’accoutumée, la Marmite du cœur a tenu à tenir son rang social dans le cadre du mois béni de Ramadan. Sauf que pour cette 11e édition, toujours en partenariat avec Orange et la 2sTv, la donne a changé à cause de la pandémie du Covid-19 qui frappe le monde et le Sénégal en particulier.

Il en est ainsi, et la Marmite du cœur et Orange dans sa mission de Rse ont tenu à s’adapter au Covid-19. A la place de l’opération Ndogou pour tous, les organisateurs sont allés à la rencontre des daaras et des populations les plus démunies pour leur distribuer des sacs de riz, des cartons de sucres, des denrées de première nécessité, mais aussi des masques de protection pour lutter contre la propagation du virus.

Dans la foulée de l’opération “Ndogou pour Tous“, les organisateurs distribuent également chaque année des moutons de Tabaski toujours aux populations défavorisées, pour leur permettre de célébrer dignement la fête de l’Eid El Kébir.

Moustapha et Alassane sont les précurseurs d’un exemple réussi de solidarité et depuis 11 ans maintenant qu’ils sont sur le terrain, ils ont pu montrer la voie aux innombrables entreprises, personnes tierces, ou hommes d’affaires qui sont nantis mais peinent à trouver des idées pour aider leur prochain.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login