Accueil » Religion » L’Islam au Sénégal » Le Rajab, un mois d’élévation plein de grâces

Le Rajab, un mois d’élévation plein de grâces

La communauté musulmane célèbre, avec dévotion, le mois de Rajab, considéré comme le deuxième mois le plus important après le Ramadan. Il marque le voyage nocturne qu’effectua le Prophète Mouhammad (Psl) de la Mecque vers Jerusalem, et, après avoir dirigé la prière devant tous les prophètes, son ascension au delà des sept cieux pour y rencontrer son Seigneur.

‘’Le Mois de Rajab est le mois du Seigneur quiconque l’honore a honoré une chose de Dieu,quiconque honore la chose de Dieu le fera entrer au paradis de même il mérite sa satisfaction […]’’

Ces injonctions du Prophète Mouhammad (Psl) sont suivies à la lettre par la plupart des musulmans informés du caractère sacré de ce mois. Il leur est conseillé de multiplier le repentir pour bénéficier des multiples bienfaits de ce mois. Le mois de Rajab fait partie des 4 mois décrétés sacrés par Allah (SWT) dans l’année musulmane et qui sont :  Muharram (1er mois), Rajab (7ème mois de l’année d’hégire), Dhul Qi’dah (11ème mois), Dhul Hijjah (12ème mois).

Pour autant, le mois de Rajab est un mois qui a permis à beaucoup d’hommes de Dieu d’entrer dans sa gloire suivant ainsi les pas du Prophète Mouhammad (Psl), qui a affirmé son grade de Sceau des Prophètes (Pse) lors du voyage nocturne durant lequel il fut guidé par l’Ange Gabriel. Une nuit sacrée marquée par la rencontre avec Allah Qui lui Révéla les dogmes de la religion musulmane et lui Ordonna, entre autres, pour sa communauté, les 5 prières à effectuer quotidiennement. Cet évènement se produit lors de la 27e nuit de ce mois lunaire.

Un mois particulier au Sénégal

Ici au Sénégal, ce mois de Rajab revêt un caractère particulier  pour la communauté musulmane de notre pays. C’est dans cette foulée, que la communauté mouride s’apprête à célébrer le ‘’Kaju Rajab’’, en mémoire du deuxième khalife général des mourides, Serigne Falilou Mbacké qui accordait une importance capitale à cette date. Le Saint-homme qui a vu le jour durant ce mois béni se retirait à Darou Salam, pour magnifier la grandeur d’Allah, prier sur le Prophète (Psl) et lire le Coran. Ses fidèles lui emboitent le pas depuis 1968.

C’est aussi à la même époque que le guide des layènes, Seydina Limamou Laye aurait reçu la révélation et entamé la prédication. Il avait 40 ans, et soulignait qu’il était la réincarnation du Prophète. “Venez à l’appel de Dieu vous, hommes et djinns, je suis l’envoyé de Dieu. L’arabe blanc s’est noirci”.  Il a été entendu par des milliers de disciples qui affluent vers la cité religieuse de Yoff layène lors de la commémoration de l’appel du Saint-homme, prévu les 19 et 20 de ce mois de mai, qui est aussi marqué par une série de miracles.

Le Rajab a aussi enregistré la naissance de Cheikh Al Islam Ibrahima Niasse. Le Saint-homme est né le 15 du mois Rajab 1900 et est décédé le jeudi 17 rajab 1395 (1975). Il a ainsi vécu 75 ans solaires et 77 ans lunaires. Ses disciples lui rendent également hommage à cette occasion à Taiba Niassène où il a vu le jour. Sa naissance est considérée comme une source de miracles pour toute l’humanité. D’ailleurs, Tayba, fondé par son père, signifie pur et renvoie à une ville du Prophète (Psl).

L’Elévation du Christ chez les Chrétiens

Belle coïncidence, les chrétiens aussi célèbrent cette année l’élévation du  Christ durant ce mois de Rajab. Il faisait ainsi sa dernière apparition à ses disciples, 40 jours après la Résurrection. Jésus est élevé aux Cieux, un grand événement qui  préfigure selon les chrétiens “notre vie dans l’Eternité”. Elle prépare la venue de l’Esprit Saint qui permettra au message de Pâques de se propager au-delà du cercle restreint des disciples du Christ’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login