Accueil » Société » Portraits » La soeur d’Adama Paris au DISCOP d’Abidjan : Nawal Ndiaye et FA TV une ambition en marche !

La soeur d’Adama Paris au DISCOP d’Abidjan : Nawal Ndiaye et FA TV une ambition en marche !

Du 2 au 4 juin 2015 s’est tenue la première édition du Discop Abidjan, ce grand marché des programmes de télévision africain. Une belle réussite pour le gouvernement ivoirien qui a mis les petits plats dans les grands pour recevoir, avec en front office la RTI sa chaîne nationale, la crème des producteurs et diffuseurs d’images de télévision qui opèrent sur le continent.

A ce grand Rdv,  il y avait du beau monde et nous nous sommes surtout intéressés à la participation sénégalaise. Il faut dire que la particularité de cette participation c’est qu’elle était fondamentalement féminine ce qui n’est pas pour nous déplaire à debbosenegal. Une participation honorable et pertinente qui augure de jours heureux pour la production audiovisuelle chez nous.

Je vous présenterai en premier la Fashion Africa Tv.

fa tv redim (1)

Dans la galaxie Adama Paris, on connaît bien la grande styliste sénégalaise qui organise les Black fashion week a travers le monde depuis plus de 10 ans. Maintenant, il y a la grande soeur Nawal Ndiaye, qui est la directrice générale de la nouvelle chaîne de télévision fashion africa tv.

D’une belle noirceur, longiligne (et pourtant elle n’est pas mannequin comme sa soeur) on remarque facilement la jeune sénégalaise Nawal Ndiaye dans les couloirs de l’Hôtel Ivoire d’Abidjan. Elle a du style, elle dégage une assurance bien portée de jeune femme d’affaires sûre de ses engagements. Elle dirige depuis sa création la FA tv qui vient d’entrer depuis janvier 2015 dans le bouquet de canalsat. Comment a commencé l’aventure?

Tout est parti de la volonté de Adama de promouvoir la mode africaine. Elle organisait depuis un certain temps la Fashion week mais elle voyait bien que la mode n’avait pas beaucoup de visibilité sur les écrans des chaînes de tv généralistes. Alors la jeune styliste qui n’a pas peur des challenges décide de lancer une chaîne thématique dédiée à la mode, aux métiers de la mode et aux événementiels sur le continent. Elle décide alors de confier la gestion de la chaîne a sa grande soeur qui a travaillé pendant des années en tourisme avant de compléter une formation en traduction journalisme de magazine. Elles ont alors vite monté la boîte à Dakar sur des fonds propres et grâce à l’aide de quelques amis en se dotant d’une équipe de dix personnes avec du léger matériel de tournage.

D’abord la priorité à été donnée à leurs propres défilés, les événementiels signés Adama Paris et bientôt la FA tv a commencé à recevoir du contenu venant de partout. Les créateurs filmaient leur propre défilé et leur envoyaient les rushes. La grande équation c’était comment émettre? Et le projet a emballé tout de suite Excaf telecom qui a été le premier à mettre la FA tv dans son bouquet avant que canalsat ne s’y intéresse.

Projet innovant, aujourd’hui l’adhésion est totale, la chaîne a un bon capital sympathie et son taux d’écoute n’arrête pas de grimper. Nawal avoue des ambitions de chaîne régionale, voire mondiale. Sky is the limit! En ce moment, elle émet 24h/24 pour un programme de 8h en boucle mais elle veut être le channel de la mode africaine dans sa plus vaste expression. En prévision: des séries orientées mode, des tutoriels maquillage, coiffure, des défilés, la mode de la rue, des conseils de designers etc. La chaîne est bilingue, elle est jeune mais elle en veut ! Tous les amoureux de la mode doivent y trouver leur bonheur dit Nawal. Aujourd’hui elle est invitée à la Fima, à Bamako fashion week, en Angola bref elle pénétre l’univers des créateurs et vise à bien les faire connaître aux téléspectateurs.

Nawal est contente de sa première expérience discop,  elle a beaucoup appris de producteurs plus expérimentés et sort de ce  marché persuadée que de belles opportunités s’offrent à sa jeune FA tv.

C’est tout le bien qu’on lui souhaite pour ce projet 100% sénégalais si récent mais que déjà tant de cablo et bouquets s’arrachent. Une somptueuse fenêtre de notre culture sur le monde, qui fait la fierté de notre pays.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login