Accueil » Santé » Prévention » Injection de glutathion : Une nouvelle forme de dépigmentation qui tue

    Injection de glutathion : Une nouvelle forme de dépigmentation qui tue

    «Au Sénégal, la chronique pointe du doigt les stars de la musique et de la mode, naguère noires comme le jais, devenues subitement caramélisées, comme les filles des îles», écrit le quotidien L’Observateur qui dévoile dans ses colonnes, un nouveau produit dont use les femmes, et sans doute certains hommes, pour se blanchir la peau.

    «Elles ne l’avoueront jamais face au micro, mais toutes les grandes célébrités utilisent les injections de glutathion», révèle un ex du showbiz, qui tire la sonnette d’alarme sur les risques sanitaires qu’encourent les usagers de ces produits.

    Utilisées en médecine pour traiter certaines maladies qui détruisent les neurones, comme la maladie de Parkinson, les injections de glutathion sont aujourd’hui détournées pour réduire la production de pigments de couleur foncée de la peau.

    Une peau qui s’enlève comme si on épluchait une pomme de terre, font remarquer des spécialistes qui mettent en garde. Hadi Hakim, dermatologue : «On reçu des patients qui ont ces complications à la polyclinique et le plus souvent, c’est la peau qui s’enlève, comme si on épluchait une pomme de terre, quasiment tout le corps. Les malades n’ont plus aucune peau. C’est la maladie de Lyell. D’aucuns viennent trop tard et meurent chez eux en peu de temps. D’autres, qui ont plus de chance, sont hospitalisés entre la polyclinique et l’hôpital Le Dantec».

    Plus efficace et plus rapide pour enlever la peau noire, l’injection de glutathion, qui passe directement par le sang, peut affecter le système nerveux, entraîner des troubles digestifs graves, et entraîner des douleurs à l’abdomen, gaz et diarrhées excessives, ainsi que d’autres effets secondaires comme des tremblements des spasmes nerveux, l’anxiété et du stress allant jusqu’à la dépression.

    «Si vous ne faites pas vite, elles vont toutes en mourir. Le produit est très dangereux, amis elles n’en savent absolument rien», prévient cet ex du showbiz.

    Un véritable problème de santé publique, l’injection du glutathion peut causer la mort au bout de 15 jours, selon le docteur Hadi Hakim, praticien hospitalier. Une personne sur quatre meurt 15 jours après une piqûre.

    Source : seneweb.com

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Login