Accueil » Religion » Droits et devoirs de la musulmane » Espacement des naissances : ce que l’Islam en dit

Espacement des naissances : ce que l’Islam en dit

Selon l’Islam, une femme n’a pas le droit de dire : “je ne ferai plus d’enfants !’’

’La femme a le droit d’espacer ses naissances, mais ne dispose pas du droit de les limiter’’. L’imam Baye Cissé a profité d’une rencontre entre le réseau des journalistes spécialisés en questions religieuses et des islamologues pour rappeler la position de l’islam sur l’espacement des naissances. C’était ce jeudi 27 mai, au centre turc Asta.

Pour le religieux, ceux qui s’agitent contre le plaidoyer des mouvements de femmes pour la planification agissent par ignorance et méconnaissance les textes islamiques. ‘’L’islam met en avant le bien être de la personne. La vie est sacrée en islam, et des études ont montré que des grossesses rapprochées portent aussi bien préjudice à la mère qu’à l’enfant. Parfois, des enfants conçus à des intervalles très courts sont moins intelligents que la moyenne.

Mais selon l’islamologue, les femmes ne doivent pas perdre de vue qu’elles n’ont pas le droit de limiter leur nombre d’enfants. ‘’Dire que j’arrête de faire des enfants relève de la pure mécréance, les femmes n’ont aucunement ce droit, celles qui osent dire qu’elles ne feront qu’un nombre limité d’enfants violent les lois de Dieu et encourront sa colère.’’

En fait, pour Baye Cissé, les femmes peuvent organiser les naissances mais doivent procréer autant que Dieu le voudra. ‘’Car Il dit clairement dans le Coran, que c’est à Lui de nourrir toutes ses créatures’’.

S’il est établi que l’interruption du coït a été considérée comme la meilleure méthode contraceptive, les islamistes ont mis l’accent sur le caractère progressiste de l’islam quant aux méthodes contraceptives.

Dans cet élan, l’islamologue Serigne Saliou Mbacké précise que les taux de contraception sont plus élevés dans les pays à majorité musulmane, comme c’est le cas en Arabie Saoudite, au Maroc ou en Iran. Toutes les méthodes contraceptives sont acceptées pourvu qu’on érige des garde-fous et empêchent les célibataires de s’adonner au libertinage. ‘’L’islam proscrit la débauche, il faut juste faire preuve de vigilance, car la planification familiale a permis de diminuer le taux de mortalité maternelle et infantile, l’augmentation du taux de prévalence contraceptive permet de préserver la vie humaine mais les célibataires n’ont pas le droit d’utiliser des méthodes contraceptives. ’’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login