Accueil » Religion » Connaissances et pratiques religieuses » Effectuer le Hajj en 24h ? oui c’est bien possible !

Effectuer le Hajj en 24h ? oui c’est bien possible !

Ce 20 août 2018, tous les pèlerins musulmans effectuant le hajj vont se retrouver au même moment au même endroit à Arafat. La station d’Arafat est le point culminant du hajj, si ce n’est le hajj lui-même.

En effet, le Prophète Mohamed (Sallalahu Aleiyi Wa Salam) a dit dans un hadith authentifié que « le pèlerinage c’est Arafat ». Vous avez beau faire tous les rites du pèlerinage, passer un mois à la Mecque, si vous ratez le jour d’Arafat, vous avez raté votre pèlerinage.

C’est quoi la station d’Arafat ?

Arafat est un mont pas très haut, qui s’élève dans une plaine du même nom, à quelques kilomètres de la Mecque, pas très loin de la plaine de Mina. On dit que c’est l’endroit où Adam et Eve se sont retrouvés après avoir été chassés du Paradis et avoir erré longtemps sur terre en se cherchant, parce qu’ils n’avaient pas été descendus au même endroit.

Flot de pèlerins se rendant à pieds à Arafat

Les pèlerins se rendent à Arafat le deuxième jour du début du pèlerinage.

Tous les pèlerins quittent à l’aube la plaine de Mina où ils sont arrivés la veille et ont passé la nuit, pour se rendre à Arafat à pied, par bus ou voiture personnelle ou alors, depuis deux ans maintenant, par train. Arafat est une station, c’est-à-dire que les pèlerins s’y rendent et y passent la journée en prières pour implorer le pardon du Seigneur Tout Puissant. Rester dans les tentes toute la journée en prières suffit largement, cependant certains téméraires tentent l’escalade du mont pensant sûrement être mieux entendus en se « rapprochant » physiquement du ciel !

Bien que pas très haut, l’affluence en ce jour, rend l’escalade périlleuse et s’y maintenir est un vrai parcours du combattant. Mais vous verrez des centaines de personnes agglutinées aux flancs de la montagne comme des abeilles sur une ruche. Cependant, la majeure partie des pèlerins seront tranquillement assis dans les tentes en prières, échangeant dans des causeries religieuses sans oublier de se rassasier, implorant le pardon du Seigneur. Ils ne quitteront Arafat que peu de temps avant le coucher du soleil, car la nuit ne doit pas tomber sur les gens à Arafat. Bien sûr, de nos jours, cela est très difficile car quitter tous en même temps cet endroit avant le coucher du soleil est presque impossible. Parechoc contre parechoc, les voitures se meuvent à peine, seuls ceux qui se déplacent à pied ont la chance de respecter cette recommandation, et encore…

Quelle est l’importance de ce jour ?

Arafat est le lieu de l’absolution des péchés par excellence. Dans le Salih de Mouslim, Aïcha (RTA) rapporte que le Prophète (PSL)  a dit :

« Il n’est pas de jour pendant lequel Allah affranchit du feu de l’enfer plus d’esclaves que le jour d’Arafat. En effet, Il s’approche et se montre devant les anges, fier de l’état des gens et leur dit : que veulent ceux-là ? »

Le jour de la station d’Arafat, c’est le jour du pardon des péchés, de l’affranchissement de l’enfer et de la manifestation de la fierté du Seigneur que lui inspire le fait des gens rassemblés, implorant tous sa miséricorde. Ce jour est si important qu’il est recommandé aux musulmans qui ne se rendent pas au pèlerinage de jeûner, pour mieux se rapprocher du Tout Puissant dans une communion de prières avec les pèlerins.

Pèlerins rafraîchis par les pulvériseurs d’eau

Accomplir le hajj en 24h

Tout ceci pour dire que si vous prenez votre avion la veille du jour de Arafat, vous débarquez à l’aéroport de Jeddah tôt le matin, vous émettez l’intention d’accomplir le hajj, vous vous mettez en état de sacralisation, vous piquez en voiture droit sur la plaine d’Arafat, vous y passez la journée avec tous les pèlerins, vous avez accompli le pèlerinage comme ceux qui sont partis depuis un mois !

Pareil si vous partez de Jeddah ou de toute autre ville d’Arabie ou des pays voisins, l’acte obligatoire du hajj c’est d’être à Arafat le jour où il faut y être.

Tous les autres rites du pèlerinage sont des sunnas, c’est-à-dire des actes méritoires mais pas obligatoires. Visiter le prophète à Médine, ou y faire le « kulu ziars », faire la umrah à la Mecque, se rendre dans la plaine de Mina pour y séjourner 5 jours durant, effectuer la halte de Muzdalifa en quittant Arafat, lapider les stèles qui symbolisent Satan à Mina, tous ces rites du pèlerinage sont vains si vous ratez Arafat. C’est la raison pour laquelle, même les personnes qui tombent malades pendant le hajj, sont transportées à Arafat pour leur permettre d’avoir un hajj valide, malgré tout.

Comment peut-on rater Arafat me direz-vous ? Tout simplement en n’étant pas dans le périmètre d’Arafat le jour et le moment qu’il faut. Le pire des scénarios c’est de se perdre en se rendant à Arafat. Et hélas, cela arrive très souvent car la route menant à Arafat est truffée d’échangeurs qui peuvent vous mener bien loin du périmètre bien délimité d’Arafat. Et durant le pèlerinage, beaucoup de chauffards véreux prennent le volant, prétendant bien connaitre les lieux et il est arrivé que des pèlerins tournent en rond dans des bus sans entrer dans le périmètre d’Arafat jusqu’au coucher du soleil ! D’immenses tableaux indiquent bien où commence Arafat et où en est la limite, vu qu’ici on est en plein désert, dans une plaine surmontée parfois de quelques monts. Une fois perdus, revenir en arrière est parfois un vrai casse-tête ! Une fois le soleil couché, la station d’Arafat est terminée et vous ne retrouverez plus ce jour que l’année prochaine par la volonté du Tout Puissant.

Que vous soyez au hajj ou à la maison, ne ratez donc pas le jour de Arafat, soit en prières ou en jeûnant car ce jour là Allah SWT descend jusqu’au premier ciel écoute nos doléances, pardonne nos péchés et gracie bon nombre d’entre nous.

Puisse Le Tout Puissant nous compter parmi ceux-là ! Ameen !

Bon hajj à nos pèlerins !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login