Accueil » Famille » Maman » Devenir Maman

Devenir Maman

DE UNE A DEUX

Toute femme rêve de devenir maman un jour. Toutes petites déjà, nous  jouons à papa et maman et avec nos poupées, nous exécutons automatiquement des gestes de soin pour les bébés comme si nous avions été formatées pour cela. Nous avons grandi, nous nous sommes mariées et aujourd’hui le rêve est devenu réalité. Après 9 mois de grossesse, nous voilà maman d’une ou d’un adorable bout de chou, incarnation de l’amour qui nous a liées à l’homme de notre vie.

Cet enfant nous l’avons porté et pendant neuf mois nous n’avons fait qu’un, notre bébé et nous. Nous l’avons senti frémir dans notre ventre, puis bouger et enfin nous envoyer des coups de pieds et des coups de poings. Nous avons souffert de nausées, de contractions et de mal de dos. Nous sommes passées sur la table d’accouchement où nous avons poussé, soufflé, poussé, soufflé, et puis crié et parfois même hurlé, et enfin, avec l’aide de Dieu, de la sage femme ou du gynéco obstétricien, tout en sueur, avons mis enfin au monde notre bébé. Toute douleur oubliée, nous voilà heureuse dans notre lit, main dans la main avec le tout jeune papa étreint d’émotion, en train d’observer ce nouvel être qui vient d’arriver au monde. D’une, nous sommes devenus deux et avec le papa, trois ! Une famille est née…

LES PETITS BOBOS QUI ATTENUENT LA JOIE DE DEVENIR MERE

On se dit « ouf, fini les bobos ! Bébé est là nous allons en profiter pleinement », que nenni ! Les bobos sont d’une autre nature et vont continuer.

  1. La première : si vous avez subi une césarienne c’est la douleur de l’intervention chirurgicale qui gâchera votre joie des premiers jours
  2. La deuxième : chanceuse, vous n’avez pas subi de césarienne mais avez eu une épisiotomie. Dans ce cas, rire vous sera pénible et éternuer vous tirera les larmes des yeux, s’asseoir sur vos deux fesses, n’en parlons pas ! En effet l’épisiotomie est la petite déchirure vers le périnée que le médecin ou la sage femme effectuera pour agrandir le passage au bébé au moment de la naissance vous évitant ainsi de mal vous déchirer.
  3. La troisième : la montée laiteuse, elle se fait 2 à 3 jours après l’accouchement et vous vous réveillez les seins engorgés et douloureux, vous aurez la fièvre et ne voudrez que vous débarrasser de cette poitrine qui faisait votre fierté, il n’y a pas si longtemps.
  4. La quatrième : le retour à son volume initial de l’utérus. Ce processus est naturel mais sera accéléré par la succion du bébé de vos seins, une douleur intense dans le bas ventre au point que vous n’oserez plus allaiter votre enfant, mais cette douleur est plus intense lors des accouchements suivants, car entretemps, l’utérus se sera plus distendu et reprendre son volume initial sera plus difficile et plus long. Heureusement qu’il existe des médicaments pour atténuer cette douleur.
  5. La cinquième : les crevasses. Elles apparaissent sur les seins et le téton par manque d’hygiène. En effet il convient de nettoyer les seins avant chaque tétée, et après avoir donné le sein. A défaut, le lait maternel creusera des sillons sur les seins qui deviendront des plaies et saigneront, et vous ne pourrez quand même pas arrêter d’allaiter.
  6. La sixième et moins dure peut-être est le manque de sommeil, si bébé pleure la nuit, car il va pendant un moment confondre jour et nuit et dormir le jour et pleurer la nuit. Après tant de mois de fatigue accumulée, si votre mari ne vous aide pas, vous irez jusqu’à piquer des crises de larmes ou de nerf, tellement votre corps meurtri vous réclamera le repos.
LES BEAUX MOMENTS DANS LA VIE D’UNE MERE

Malgré tous ces bobos, devenir mère est tout de même un moment inoubliable, voire magique. Une fois que la sage-femme vous aura déposé votre bébé tout propre, habillé et légèrement parfumé dans les bras, vous ne pourrez que remercier Dieu de ce don ! Tous les bobos seront oubliés, effacés par les sourires aux anges dans son sommeil de votre bébé, les moments de tétée durant lesquels une grande intimité vous unira à votre enfant, même le papa n’aura pas sa place là. Et si vous voulez bien profiter de votre nouveau-né, quand il dort, dormez, en tout cas les premiers temps pour vous permettre de récupérer. Et surtout ne négligez pas le massage après l’accouchement pour vous retaper, vous et votre enfant !

Dans notre prochain article nous interrogerons pour vous une mama qui nous dira comment effectuer le massage pour une jeune maman et pour le nouveau- né.

Crédit photo : assets.babycenter.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login