Accueil » Santé » Covid 19 : le port du masque serait-il dangereux lors du sport ?

Covid 19 : le port du masque serait-il dangereux lors du sport ?

Le port du masque est-il vraiment recommandé pendant le sport ? Que vous soyez amateur ou professionnel, la question se pose et constitue un véritable dilemme. Le masque protège certes du coronavirus mais ne risque-t-on pas pire en le portant pendant le sport en salle ou en plein air ?

En salle, le port du masque est recommandé car même avec la distanciation on n’est pas à l’abri de la contamination, parce que c’est un lieu fermé où le virus peut circuler facilement. En plein air aussi vu qu’on sort on a tendance à porter le masque en craignant le contact avec les autres. Mais que ce soit pour marcher ou faire du jogging, les spécialistes tirent la sonnette d’alarme, car là on court plutôt un autre danger qui est l’arrêt cardiaque ou tout autre trouble respiratoire. « Il est impossible d’aller vers un effort maximum avec un masque ! dit tout de go François Carré, cardiologue, médecin du sport au CHU de Rennes. Le masque gêne la respiration, ce qui est primordial dans le sport. »

« L’échange gazeux ne serait pas idéal, effectivement, confirme Jérémy Cadiou, médecin du sport au CHP Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine). Un masque, c’est comme un filtre, donc forcément, on inspire moins de quantité d’air, d’oxygène, donc ça bloque vite dans l’activité sportive. »

« Avec les masques FFP2, ce serait carrément impossible, car cela vous gêne presque pour respirer au repos ! confie Bruno Crestani, chef de service de pneumologie à l’hôpital Bichat, à Paris, vice-président de la Fondation du Souffle. Il est du même avis que ses confrères : « Quand vous faites du sport, vous augmentez votre ventilation (respiration). Elle peut passer de 5 litres/minute à 50 litres/minute. Donc cette augmentation de la ventilation va venir coller le masque sur votre visage à chaque inspiration. Cela fera comme une résistance, ce sera trop imperméable, et cela empêchera l’air d’entrer correctement… Avec certains masques créés à la maison, assez lourds, cela pourrait vraiment demander un effort supplémentaire aux muscles. »

Manquer d’oxygène

Le port du masque a toujours été jugé comme incompatible avec une activité sportive intense. “Quand vous inspirez fort, vous vous rendez compte que le masque rentre dans votre bouche et vous ressentez une gêne. Si vous faites un sport relativement intense, cela va devenir impraticable et vous risquez de vous retrouver en manque d’oxygène”, confie le médecin hygiéniste et infectiologue Stéphane Gayet, du CHU de Strasbourg, au Parisien.

Le masque chirurgical perdrait vite ses capacités filtrantes en raison de l’humidité générée par l’hyperventilation. C’est un peu comme si vous aviez un chewing-gum en bouche, que vous faisiez une bulle et qu’elle claquerait contre votre bouche et votre nez. Derrière, vous devriez faire du sport avec cette bulle écrasée contre votre bouche et votre nez… Vous manqueriez d’air très vite, donc vous seriez plus vite essoufflé.

Pour les salles de fitness, qui ne sont pas très grandes, l’air y est peu ventilé, il y a un risque que le virus circule davantage. Donc là, pour l’instant, le port du masque serait recommandé. Il existerait la possibilité de la visière, peut-être plus appropriée au sport. Mais sera-t-elle adoptée par les sportifs ? »

Dans un pays chaud comme le Sénégal et particulièrement en ce moment où les températures grimpent et que l’humidité est au summum à cause de la saison des pluies, la vigilance est encore plus de mise !

crédit photo : le parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login