Accueil » Santé » Covid 19, le ministre de la santé donne enfin une bonne nouvelle

Covid 19, le ministre de la santé donne enfin une bonne nouvelle

Pour le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, « le Sénégal est dans une tendance baissière de la maladie ». Et de poursuivre : « les actions ont pu porter des fruits mais cette situation ne doit pas nous amener à baisser la garde ». Tout comme un peu partout dans le monde, la pression due au covid 19 se relâche aussi au Sénégal.

Des spécialistes de la santé publique ont essayé de confirmer la thèse du ministère. Selon eux, au fur et à mesure que le nombre de personnes dépistées est élevé, il faut s’attendre à avoir un nombre important de cas. « Si on essaie d’avoir une lecture de l’évolution de la courbe, il n’y a que deux fois où le Sénégal a dépassé la barre des 10%. Pour tout le reste, on est resté à moins de 8%, c’est une bonne nouvelle», relevaient certains spécialistes. Et de poursuivre : « la gestion de la seconde phase d’une épidémie n’est jamais facile surtout qu’on a toujours des cas issus de la transmission communautaire. Et c’est là où le travail doit être orienté et les autorités doivent être fermes sur les décisions prises afin d’éviter un relâchement de la population sur les mesures barrières et par ricochet éviter un retour en force de la maladie ». Au niveau de la population, le message du ministre de la Santé a sonné comme un soulagement.

La plupart des Sénégalais voyait dans le nombre élevé de cas l’expression d’une situation incontrôlable de la pandémie. « C’est effrayant de voir 80 cas positifs dépistés par jour, d’entendre dire que les centres de traitement sont pleins. Toujours de mauvaises nouvelles et jamais une lueur d’espoir ». D’où l’impact de l’annonce du ministre Diouf Sarr.

Poussant de fait Maguette Mbengue, enseignant en communication dans une école de formation de la place, à renchérir : « Je pense que le ministère doit changer d’approche. Et c’est une bonne chose d‘avoir donné cette information ». Au niveau des médecins toutefois, le discours est toujours d’alerte pour éviter le reflux de la maladie.

Partout ailleurs dans le monde, on constate la reprise des activités, le redémarrage du transport qu’il soit terrestre, ferroviaire, maritime ou aérien. La télévision française nous revient même avec Al Qaida au Mali. Alors comme l’a dit un expert allemand, le covid 19, après avoir confiné plus de 3 milliard de personnes dans le monde pendant 3 mois, était-ce une fausse alerte ?

crédit photo : dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login