Accueil » Actualités » Couples en confinement : les sénégalais y résisteront-ils ?

Couples en confinement : les sénégalais y résisteront-ils ?

En ces temps de pandémie au coronavirus, d’autres pays expérimentent le confinement total. Espérons ne pas y arriver. Les informations reçues de la Chine après le confinement n’ont pas été bien roses, itou pour les pays européens en ce moment. Et nous, nos couples en sortiront-ils indemnes si nous devions nous retrouver enfermés avec conjoints, enfants et autres relations familiales pour plusieurs jours ?

Témoignages de couples en confinement :

« Les premiers jours, je ne vais pas mentir, ce confinement avait des airs de vacances », confie Lila. « Jeux de société, apéro, sexe dans l’après-midi… Mais bientôt, j’ai la sensation que nos discussions dérapent. Plutôt qu’un échange d’avis posé, elles prennent la forme d’un « ring de boxe, où l’autre cherche à avoir raison voire à mettre verbalement KO » son adversaire.

« Le sujet de dispute principal ? Le Covid-19, justement. « Comment la crise est-elle gérée dans notre pays, comment font les autres pays ? » Je m’aperçois que nous ne sommes pas vraiment d’accord. Là, les tensions sont palpables ! Nous brandissons nos téléphones à la recherche d’un article ou de l’intervention d’un spécialiste comme l’ultime arbitre qui viendra nous départager. »

Un contexte politique qui creuse les différends

« Après quelques jours quasi idylliques, les choses sérieuses commencent. Des petites réflexions acerbes sur des sujets anodins, des prises de tête inutiles sur des disputes qui traînent depuis des mois. Il faut dire que se voir sans arrêt a de quoi user notre patience. »

« Au-delà de l’actualité, c’est le fait de vivre les humeurs de l’autre – rendues insupportables à force de les côtoyer – qui irrite. « Habituellement, il est au boulot quand je m’agace sur des choses du quotidien et moi je ne suis pas là lorsqu’il râle. Avec le confinement, forcément tout est là, devant nous. Parfois on râle que l’autre râle alors qu’il faudrait sûrement accepter que dans une journée, tout n’est pas rose. »

« On se retrouve avec l’incapacité de sortir, de dépenser notre énergie et d’avoir une forme de jardin secret ou de temps de qualité avec nos proches », souligne Marc, marié depuis 11 ans avec Nathalie

Les couples qui survivront mieux que les autres à ce contexte particulier sont « ceux qui vont énormément communiquer pour exprimer leurs désirs et qui vont pouvoir réinventer leur relation. Le confinement peut être perçu comme une occasion pour se retrouver »

Quel scénario possible au Sénégal ?

A notre humble avis, un éventuel confinement ne pourrait pas avoir les mêmes effets chez nous. Avant tout nous bénéficions d’un temps clément, il ne fait ni chaud ni froid, les maisons sont plus ou spacieuses, bien que l’espace ne garantisse pas toujours l’entente parfaite, mais à moins de conflits sous-jacents ou anciens, les couples devraient plutôt se retrouver et se recentrer sur l’essentiel qu’ils aient des enfants ou pas.

Votre magazine vous apportera dans les prochains articles les témoignages de femmes sur la restriction de liberté d’aller et venir qui est pour l’instant en vigueur dans notre pays.

En attendant, voyez les choses du bon côté, profitez de votre famille et de votre maison. Quant aux célibataires c’est encore plus fun ! Lâchez-vous, vous n’aurez bientôt plus autant de temps pour vous bichonner, prendre soin de vous sans vous faire surprendre par des visites inopinées !

About Mounina Kane

Femme, mère et grand-mère passionnée de communication et d'écriture, c’est avec une grande joie que je prends la plume (ou le clavier) pour Debbosenegal, un grand challenge que je partage avec tous les membres de la rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login