Accueil » Développement personnel » Psycho » Chasser le stress en 16 secondes
Chasser le stress en 16 secondes

Chasser le stress en 16 secondes

Cette technique de respiration alternée, appelée « nadi shodhana » aurait selon les yogis des vertus purifiantes, apaisantes et énergisantes.

Vous vous sentez stressée, fatiguée et déconcentrée ? Voici une technique de respiration qui devrait vous aider à retrouver votre calme, où que vous vous trouviez, et ce en un temps record.

Enseignée par les maîtres yogis comme un véritable procédé d’harmonisation du corps, la respiration nasale alternée, aussi appelée nadi shodhana, est une technique qui permet de reconnecter les deux hémisphères du cerveau l’un à l’autre. Pas la peine d’être chevronnée en méditation ou en yoga pour y parvenir : très facile d’accès, la respiration nasale alternée peut se pratiquer à la maison, au travail ou dans les transports. Et surtout, elle fonctionne vraiment.

Cette version de 16 secondes de la technique de respiration va instantanément bloquer le stress, garder l’anxiété à distance et éloigner momentanément ce qui vous tracasse. En détournant votre attention de ce qui vous stresse grâce à l’acte physique de la respiration, vous allez forcer le cerveau et le corps à se connecter au présent.

Prêt à essayer ?

Vous pouvez le faire où que vous soyez, debout ou assis, mais de préférence assis, en tailleur, les yeux fermés. Il faut que le haut du corps soit parfaitement libre dans la respiration, le dos droit, les épaules et l’avant du corps dégagés.

  • Pliez l’index et le majeur de la main droite.
  • Servez-vous du pouce et de l’annulaire pour boucher alternativement les narines.
  • Commencez l’exercice en inspirant par les deux narines.
  • Expirez à gauche, en bouchant la narine droite
  • Puis inspirez à gauche sur le compte de 4, narine droite toujours bouchée.
  • Et expirez à droite, sur le compte de 8, en bouchant cette fois-ci la narine gauche.
  •  Inspirez à droite, narine gauche toujours bouchée, sur le compte de 4.
  • Expirez à gauche, en bouchant cette fois-ci la narine droite, sur le compte de 8.

Continuez ainsi de suite. Si le rythme indiqué ne vous convient pas, adaptez-le. Essayez cependant d’expirer plus longuement que vous n’inspirez.

 

Source: TF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login