Accueil » Famille » Education » Apres le bac? Aider vos enfants dans leur orientation !

Apres le bac? Aider vos enfants dans leur orientation !

Fini le stress du bac, voilà le précieux sésame en poche. Passée la joie de la réussite, se pose le problème de la suite à donner à tout cela. Comment accompagner son enfant dans son choix d’orientation ? Quel est exactement le rôle des parents en la matière? Comment aider son enfant a mieux se connaitre, à murir ses choix et à bâtir un projet professionnel sont les questions qui hantent notre sommeil. Je pense que les bonnes attitudes éducatives à avoir pour le parent c’est d’abord de dialoguer, de rester à l’écoute des désirs et des difficultés de son enfant. Et ensuite, le parent doit accompagner le murissement des choix en se rappelant que ce n’est pas lui l’acteur mais bien son enfant. Il faut bien se situer face au monde du travail : l’orientation ce n’est pas seulement l’univers  scolaire car elle conduit au monde professionnel. En la matière, le rôle des parents  n’est pas négligeable car ils transmettent, parfois sans le savoir, leur regard sur le travail, le monde de l’entreprise, les métiers et la vie active à leur progéniture.

Il faut savoir parler positivement de son travail, partager ses passions, savoir s’ouvrir aux secteurs et autres métiers que nous connaissons, ne pas tout ramener aux études.

Quand on construit un projet d’orientation, deux paramètres sont à prendre en compte:

  • les souhaits de votre enfant : c’est la réponse à la fameuse question « qu’est-ce que tu voudrais faire plus tard »? à laquelle chacun d’entre nous a eu droit. Seulement, en fonction de son âge, même si votre enfant formule une réponse tranchée, il y a beaucoup de chances pour qu’il n’ait qu’une idée abstraite et idéalisée du métier concerné.
  • ses résultats et prédispositions scolaires : ce sont eux qui, en grande partie, ouvriront ou fermeront les portes de tel ou tel parcours professionnel. La question qui se pose devient alors « comment concilier les souhaits d’orientation et les prédispositions concrètes de l’enfant ».

Il faut commencer par faire avec son enfant le bilan de ses résultats scolaires et des matières  dans lesquelles il aime s’investir : c’est par cela que commencera son choix d’orientation. Ensuite, lui parler de l’éventuel projet professionnel qui est le sien, voir ce qui l’attire dans le métier dont il est question et s’assurer qu’il en connait vraiment la teneur. Et après en fonction de ses réponses, il faut aborder avec lui la question de l’équilibre à trouver entre ce à quoi il aspire et la nécessité de ne fermer aucune porte dans l’immédiat. Le plus judicieux c’est d’envisager de suivre une filière qui lui ouvre un large choix d’orientation sans pour autant l’enfermer dans un choix définitif.

Enfin, autre point important, il ne faut surtout pas hésiter à rencontrer un professionnel qui pourra apporter à votre réflexion commune les réponses personnalisées dont votre enfant a besoin.

En conclusion, on dira que ce qu’il faut retenir de tout cela c’est que les familles jouent un rôle important dans le processus d’orientation, elles doivent accompagner leur enfant jusqu’au choix final. Il est donc essentiel pour les parents de trouver le bon équilibre pour soutenir la réflexion de leur bachelier, sans pour autant décider à sa place, ce qui est loin d’être évident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login