Accueil » Voyages » Tourisme » Aeroport Blaise Diagne de Ndiass : coûts et délais troublants

Aeroport Blaise Diagne de Ndiass : coûts et délais troublants

Avec une capacité d’accueil qui double celle de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), l’aéroport d’Enfidha a été construit en Tunisie pour 280 milliards de F Cfa, soit deux fois moins que la somme globale réclamée par Saudi Binladin group. Là où les travaux de l’Aibd durent depuis huit ans maintenant-alors qu’ils devaient prendre…trente mois, les Turcs, chargés de la construction de l’aéroport d’Enfidha l’ont livré en trente-deux mois. Cherchez l’erreur…

Libération révélait que Saudi Binladin Group (SBG) avait presque fini de brasser 500 milliards pour la construction de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd).

Ce, alors que le coût annoncé du projet était de 375 milliards de Fcfa. N’empêche, Sbg a sollicité récemment des autorités un cinquième avenant de 100 milliards de F Cfa, soit disant pour (enfin) pouvoir livrer l’aéroport dont on se demande s’il verra le jour avec le comportement des dirigeants de la Sbg qui gère toutes les dépenses dans le cadre de ce projet.

A vrai dire, les 500 milliards de F Cfa déjà décaissés en faveur de ce projet et leur utilisation constituent plus que jamais une nébuleuse, comme nous l’écrivions.

A preuve, par exemple l’aéroport d’Enfidha, en Tunisie, a été construit, clé en main, en trente-deux mois, pour 280 milliards de F Cfa. Ce, avec une capacité d’accueil de sept millions de passagers au départ. Aujourd’hui, le monde entier reconnaît que cette œuvre qui porte l’empreinte des Turcs est un vrai bijou.

Il se trouve que 500 milliards de F Cfa ont été déjà engloutis pour la construction de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) qui a été dimensionné pour trois millions de passagers au départ, soit deux fois moins que la capacité d’accueil de l’aéroport d’Enfidha. Là où cet aéroport a été livré en trente-deux mois, Aibd est un chantier depuis…huit ans maintenant, alors que, initialement, les travaux devaient durer… trente mois. Un délai raisonnable si on sait que tout près de nous, la Mauritanie a construit un aéroport, avec une entreprise locale, en trente-trois mois.

Curieusement, on apprend que cette société Turque qui a construit un aéroport avec une capacité de sept millions de passagers pour deux fois moins chère que la somme globale réclamée par Sbg, avait participé à l’appel d’offres international pour la construction de l’Aibd. Les Turcs avaient été…éliminés d’office.

Source : dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login