Accueil » Famille » Vie de couple » Adeptes de rendez-vous sur les sites de rencontre, méfiez vous des sneaters…

Adeptes de rendez-vous sur les sites de rencontre, méfiez vous des sneaters…

Nouer des relations amoureuses avec des personnes que l’on a connues via des sites de rencontre s’apparente à une véritable loterie : difficile de savoir à quoi nous attendre. Mais que la surprise soit bonne ou mauvaise, il existe une catégorie de personnes qu’il vaut mieux éviter. Voici quelques conseils pour repérer le spécimen.

Ce soir, c’est décidé : c’est vous qui invitez. Vous voilà toute émoustillée à l’idée de vous rendre au second rendez-vous avec cette personne fort séduisante, que vous avez connue via un site de rencontre. Il a payé le resto le premier soir, donc cela vous semble plus que naturel de vous charger de l’addition ce coup-ci. Mais étrangement, votre nouvelle conquête vous apparaît beaucoup moins sympathique à la seconde où vous lui faites savoir que vous l’invitez. Où sont donc passés son sens de l’écoute et sa délicieuse conversation qui vous avez littéralement séduite lors de la première rencontre ? Vous lui racontez une anecdote juteuse ou lui exposez les valeurs qui vous tiennent à coeur, mais tout ce que vous obtenez en guise de réponse est un « hum, d’accord » distrait de la part de l’intéressé, qui semble bien plus accaparé par son plat (le plus cher de la carte) que par votre compagnie. Si vous avez déjà vécu ce genre de situation lors d’un rendez-vous amoureux, alors il se pourrait que vous ayez eu affaire à un adepte du « sneating ».

Repéré dans l’édition britannique du journal Metro, le sneating est le fruit d’une contraction des mots « sweet » et « neat », comme l’explique l’Urban Dictionary. Ce néologisme anglophone désigne dans ce cas précis une tactique qui consiste à simuler de l’intérêt pour une personne dans le seul but de profiter d’une soirée au restaurant sans débourser un centime.

Ça vous choque ? On vous comprend. D’autant plus que d’après Metro, ce phénomène s’avère assez répandu. En témoigne la malheureuse expérience d’un utilisateur de Tinder prénommé Imgur (minilogo37), qui a récemment raconté ses déboires sur son blog. Ce dernier s’est inscrit sur l’appli de rencontre « juste comme ça, pour voir ». À peine quelques heures plus tard, une femme entame la discussion. Imgur finit par lui proposer un rendez-vous au bout de plusieurs jours de conversation. La femme accepte, mais insiste pour qu’ils se rencontrent au restaurant.

En bon gentleman, Imgur décide donc de l’inviter. « Nous nous sommes retrouvés dans un restaurant que j’avais choisi. Elle est arrivée vêtue d’un pantalon de survêtement. Elle m’a à peine regardé, puis a immédiatement commandé un amuse-gueule d’une valeur de 13 $ [NDLR : soit environ 14,7 euros]. Jusqu’ici, rien de très grave. J’ai ensuite essayé de démarrer une conversation plusieurs fois, mais elle s’est contentée de répondre par oui ou par non à chaque fois. Elle a davantage parlé avec le serveur qu’avec moi (…) À la fin du repas, je me suis éclipsé pour aller aux toilettes. Quand j’étais là-bas, j’ai eu un déclic : je suis sorti des toilettes, je me suis dirigé vers la sortie, je suis monté dans ma voiture et je suis rentré chez moi. Plus tard, j’ai reçu plusieurs messages de sa part, dans lesquels elle m’insultait une bonne douzaine de fois. » L’histoire d Imgur est typique de ceux que l’on pourrait familièrement appeler des « sneaters » ou, tout simplement, des profiteurs. Pour éviter de tomber sur une personne de cet acabit, voici un petit mode d’emploi suggéré par Metro.

Quelques conseils pour repérer un « sneater »

Tout d’abord, définissez clairement le lieu du rendez-vous : essayez de prendre les devants et de proposer un autre endroit que le restaurant. Un pique-nique dans un parc peut par exemple s’avérer une bonne alternative (de surcroît, plutôt romantique). Si la personne désir réellement vous connaître, vous constaterez que le lieu de rencontre lui importe peu (du moment qu’il reste décent, bien évidemment). Dans le cas où vous n’avez pas la possibilité de choisir le lieu et que votre conquête vous suggère un restaurant très cher, restez sur vos gardes. Vous pouvez naturellement accepter l’invitation, mais une fois sur place évitez de commander un plat hors de prix.

Ce dernier conseil vaut d’ailleurs pour les deux : si c’est vous qui invitez, vous risquez de vous faire piéger. Mais si au contraire, c’est l’autre qui casque, alors vous risquez de passer pour une profiteuse en optant d’emblée pour le plat le plus cher de la carte. Essayez donc de trouver un compromis et de choisir un plat qui se situe dans la même fourchette de prix que le sien. Si la personne avec qui vous sortez ne semble pas s’encombrer de cette règle, alors il se peut que vous ayez affaire à un sneater.

Pour tester son honnêteté, vous disposez d’un moyen infaillible : la conversation. Cet aspect reste en effet l’élément le plus important, surtout lors des premiers rendez-vous. Cette personne semble-t-elle vraiment intéressée par vous ? Est-ce qu’elle vous pose des questions ? Fait-elle un effort pour relancer la discussion ? Si c’est le cas, vous n’êtes sans doute pas confrontée à un parasite, mais probablement à un épicurien qui sait apprécier la bonne cuisine (à condition bien sûr qu’il fasse preuve de tact au moment de payer l’addition). Si sa conversation laisse en revanche à désirer et qu’il n’éprouve aucune gêne à faire chauffer votre carte bleue, un seul conseil : écourtez le rendez-vous et rayer définitivement cette personne de votre liste de contacts.

TF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login