Accueil » Famille » Vie de couple » Addiction à la pornographie : comment s’en sortir ?

Addiction à la pornographie : comment s’en sortir ?

Le porno est devenu ces dernières décennies, un commerce juteux qui rapporte des milliards de dollars aux industries et qui, en parallèle, crée la déchéance chez les gens et cela jusque dans leurs foyers.

Avec Internet, les tchat, les films en streaming, les abonnements à la carte sur le câble, les pubs envoyées dans nos boites e-mail, le porno est omniprésent.

À côté de cela la vie ou des situations stressantes, amènent les gens à toujours être à la recherche de divertissements, d’adrénaline et l’on tombe facilement dans les addictions : Accros aux jeux (vidéos), aux séries télévisées, au grignotage et à la junk food…Et accro à la pornographie.

Tristement, autant les hommes que les femmes sont et peuvent être touchés par ce fléau. Généralement, il est très difficile d’admettre que l’on puisse avoir un problème de ce type. Le visionnage de porno est vu comme un passe-temps secret destiné à se donner du plaisir. Cependant, tant de manière générale, que religieusement, il s’agit surtout d’une pathologie.

On constate que beaucoup d’hommes ayant une addiction au porno, l’ont découvert durant leur adolescence, une période de découverte du corps et lorsque les hormones sont en pleine ébullition. Sauf que cela a des dérives. Au visionnage de la pornographie, se joint d’autres formes d’addictions. Le premier signe est bien-sûr le délaissement de ce que nous interdit l’Islam, à savoir la recherche de la pudeur envers nous-même et autrui et des obligations religieuses, en second lieu, voici des signes d’une addiction évidente :

  • masturbation compulsive
  • visionnage de films porno même en ayant une vie maritale et sexuelle : forte envie de se masturber devant un film, MÊME après un rapport satisfaisant,
  • Impossibilité de s’arrêter de regarder, on parle alors de dépendance comme un drogué
  • Recherche de sensations toujours plus fortes en regardant des choses de plus en plus hard et visionnage plus long
  • Solitude : peu à peu on se coupe de sa conjointe, de sa famille avec un désintérêt progressif pour les activités extérieures
  • Troubles sexuels ( impossibilité d’avoir des érections ou de jouir sauf devant un film porno, éjaculations précoces, pertes de sensibilité dû à une masturbation régulière, troubles érectiles…)
  • Désintérêt pour la vie sexuelle à deux et perte de désir pour sa partenaire
  • Sautes d’humeur, irascibilité

L’addiction à la pornographie dérive sur des pratiques sexuelles de plus en plus perverses car avec l’accoutumance, il devient de plus en plus difficile d’obtenir du plaisir. Ceux qui souffrent d’addiction vont donc avoir recours aux prostituées ou aux streaptease via une caméra tchat et flirt avec des inconnues sur des sites spécialisés et les réseaux sociaux. Recherche et multiplication de nouveaux partenaires sexuels. Si cela n’est au début pas visible, cela devient pesant et difficile à vivre pour l’épouse ou partenaire. Il n’y a jamais de fin et l’homme accro doit avoir sa dose de dopamine (hormone du désir).

C’est pour ça que la pornographie forme un cercle vicieux. Lorsque quelqu’un regarde de la pornographie, il devient sur-stimulé par la dopamine – son cerveau détruit alors des récepteurs de dopamine. Cette sensation va l’appauvrir. Il va donc chercher à obtenir un résultat similaire en retournant vers la pornographie, détruisant de nouveaux récepteurs. Seulement, avec moins de récepteurs, les sessions seront plus longues pour obtenir le même résultat.

Femme et enfants, des témoins impuissants face à un addict au porno

La ligne est réellement franchie, lorsqu’il n’y a plus aucune pudeur vis à vis de la famille.  L’addiction à la pornographie peut être telle que la personne ne se préoccupe même plus de se cacher et de préserver ses enfants. Les adolescents en particulier se rendent compte davantage des choses qui leur paraissent anodines lorsqu’ils étaient enfants.

“Mon père restait souvent tard dans le salon télé et un soir en passant par hasard dans le couloir j’ai compris. J’ai fait demi-tour pour ne pas qu’il me voit, ça a vraiment été un choc…Ça devenait angoissant, j’avais peur de découvrir un nouveau truc ou de le surprendre. Je l’ai vécu comme une trahison et une humiliation vis-à-vis de ma mère et vis-à-vis de moi-même et de mes frères et sœurs. J’avais l’impression qu’il préférait nous « bousiller » que d’arrêter sa pornographie “(extrait ‘un témoignage sur stopporn.fr)

Comment s’en sortir ?

Consulter : se faire aider par un professionnel de santé, comme un addictologue ou un sexotherapeute. Pourquoi ? Parce que les addictologues donne en moyenne 5 ans pour que la personne se sorte complètement de l’addiction au porno. Cela peut être moins, ou plus. Tout dépend de l’investissement et de la volonté, mais surtout du nombre d’années et l’intensité de la dépendance de la personne

Si la personne est en couple, elle doit se confier à sa partenaire. Elle lui sera reconnaissante de la confiance. C’est d’ailleurs un soutien indispensable pour avancer vers la voie de la guérison. Si la personne est célibataire elle doit se tourner vers quelqu’un en qui elle a totalement confiance et dont elle est sûre qu’il lui accordera son soutien et son empathie. Encore une fois, parler est essentiel. Surtout quand on sent qu’on est sur le point de rechuter.

Nettoyer son ordinateur et se débarrasser de tout ce qui est en lien avec la pornographie. Il est même recommandé d’installer un contrôle parental. Sur les réseaux sociaux il faut fermer la porte à toutes tentations, en fermant ses comptes et éventuellement opter pour un portable basique uniquement pour les appels.

Prendre conscience de la réalité derrière le factice de l’industrie du porno

Tout est faux et artificiels dans l’industrie du porno. es corps refaits, les injections dans le pénis pour automatiser l’érection, l’utilisation de filtres péniens, de substances médicinales, ou des drogues pour tenir. Les “actrices” continuent de travailler même durant leur menstrues. Les corps même si à l’écran semblent parfaits, en réalité, les “acteurs” porno sont les premiers à admettre que leur corps est marqué à cause de tout ce qu’ils font. Ils attrapent en effet des maladies sexuellement transmissible (comme la chlamydiose qui provoque des saignements, des pertes jaunâtres avec mauvaises odeurs ou des infections de la peau…) des maladies psychologiques…Car la plupart des actrices pornos, sont en réalité des ex-enfants ayant été abusés.

Ces femmes sont souvent exploitées, la clause de consentement n’existant pas dans ce milieu, et derrière leur sourire se cachent parfois de véritables victimes. Et l’addict doit se dire qu’il est plutôt témoin d’un viol qui parait être autre grâce à la “magie” du cinéma. Comprendre donc ce qui entre progressivement dans la tête, ce dont on s’abreuve chaque jour ?

Se tourner vers la religion et les relations sociales

Allah n’abandonne pas ses serviteurs, même lorsque ceux-ci pensent avoir touché le fond. Il est encore temps de se repentir et avec l’aide de Dieu et une volonté de procéder à un sevrage on arrive souvent à s’en sortir. Il faut également tout faire pour restaurer des relations sociales. Lorsque l’on s’habitue à la solitude, il est difficile de sortir de chez soi et voir des proches. En faisant cet effort, cela permettra de s’aérer l’esprit et songer à d’autres choses que du porno. Le fait de voir du monde sera bénéfique. En parallèle, faire de même avec l’épouse et les enfants, manger avec eux, participer à l’élaboration de sorties extérieures, des sorties à deux ou en famille. Retrouver une sexualité normale avec sa conjointe, restaurer le couple et réapprendre à vivre ensemble comme un couple et non des co-locataires.

Enfin comprendre les rechutes (quand sont-elles apparues ? Suite à quoi ? Dans quel contexte ? Dans quel état était la personne ? C’est en analysant les moments de rechute que la personne pourra mieux comprendre ce qui les déclenche et anticiper les éventuelles prochaines pour mieux s’en protéger.

source : ahly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login