Accueil » Economie » Entreprenariat » A la découverte du Crowdfunding
A la découverte du Crowdfunding

A la découverte du Crowdfunding

Avez-vous déjà entendu parler du crowdfunding ? De plus en plus, nous observons la naissance de plateformes Web dédiées à ce nouveau mode de financement. Gagnant timidement le terrain africain,  ce concept constitue, sans aucun doute, une opportunité de taille pour tout potentiel porteur de projet. Découvrons cette nouvelle tendance numérique.

Crowdfunding, vous dîtes ?

Le monde n’aura jamais paru plus connecté. En effet, les sites de « crowdfunding », financement par la foule ou financement participatif se font de plus en plus nombreux et permettent de lancer ou soutenir un projet. Véritable levier, ce principe n’est pourtant pas nouveau. Certes, il est appliqué depuis des dizaines d’années par les organismes humanitaires mais connaît un essor fulgurant avec la généralisation des TIC et s’est ainsi élargi aux entreprises et Monsieur-Tout-Le-Monde.

Il s’agit de transformer des idées en projets concrets grâce aux contributions du grand public. Et à mieux y repenser, lorsqu’on entame une telle aventure, quelle serait une meilleure source de financement que celle de simples inconnus qui vous ressemblent et qui, surtout, croient en vous ? Un parfait exemple de crowdfunding serait sûrement la dernière campagne présidentielle de Barack Obama aux Etats-Unis d’Amérique, qui a été financée par des centaines de milliers de citoyens à hauteur de 150 Millions de dollars. Vous l’aurez compris, l’idée est de rassembler le plus possible de personnes autour de vous et qu’elles contribuent à la réalisation de votre start-up afin que votre idée puisse être traduite en réalité.

Désormais, plus besoin de riches industriels ou de passer par un protocole laborieux et désavantageux pour récolter des fonds. Sur des sites tels que KissKissBankBank, KickStarter ou IndieGogo, après vous être inscrits, il vous faudra tout simplement déterminer un montant minimum à atteindre ainsi qu’une date limite de financement de votre projet. Toutefois, il convient de mentionner un élément essentiel de tout ce processus : les contreparties. Il appartient aux créateurs seuls de déterminer la nature de la contrepartie qui sera attribuée aux différents contributeurs. Bien entendu, elle doit être cohérente avec le montant de la contribution. Par exemple, un artiste voulant enregistrer un album peut récompenser un contributeur en lui envoyant un t-shirt promotionnel ou un exemplaire dudit album comportant une dédicace. Cependant, le lanceur de projet détient tous les droits de propriété et n’a pas à céder de parts. Par ailleurs, certains internautes peuvent décider de contribuer au financement d’un projet sans recevoir aucune contrepartie.

D’intéressantes perspectives dans le contexte africain

Cela ne fait plus aucun doute, l’Afrique, en plus d’être le berceau de l’humanité, semble bien partie pour en être également le futur. Et même si le crowdfunding semble embryonnaire sur le continent, il peut constituer une source de financement alternatif non-négligeable pour des petits projets mais aussi pour des structures clés tels que les PME et les TPE. Ainsi, au regard du rôle crucial que jouent ces dernières dans le développement économique des pays du Sud, faire appel à la foule mondiale pour soutenir un projet sera bénéfique. Cependant, pour que cela réussisse, il faudrait adapter le taux de bancarisation des populations africaines car il faut généralement disposer d’une carte bancaire pour pouvoir faire une contribution.

De plus, la multiplication de sites de crowdfunding requiert une bonne communication afin que les populations puissent comprendre pourquoi et comment les utiliser. Toutefois, même si la mise en place peut être laborieuse, des expériences telles que celles des plateformes africaines FADEV, mChanga (Kenya), Atadamone (Maroc) ou Babandu (Kenya) donnent espoir quant au futur. Elles prouvent que, progressivement, de jeunes entrepreneurs, aux quatre coins de l’Afrique pourront obtenir l’aide nécessaire pour donner vie à leurs idées et ainsi, proposer des solutions spécifiques aux besoins de leurs pays, de façon simple, efficace et transparente.

Et si vous avez encore des doutes …

Les jalons sont désormais posés pour vous accompagner dans le lancement de vos projets. Demain, ce seront peut-être Akemi du Japon, Robert du Kenya, Marise du Cap-Vert, Nora d’Angleterre ou tout simplement Maïmouna de Dakar qui croiront en votre projet et qui contribueront à sa réalisation ! Mais il faudra d’abord oser faire le pas. De bonnes idées, il y en a une multitude mais- qui sait ?- la vôtre sera peut-être celle qui fédérera le plus. Au niveau local, le cas de CONCREE est un franc succès. En effet, ce service de mentoring et d’accompagnement virtuel destiné à dynamiser l’écosystème startup au Sénégal n’était, au début, qu’un simple projet lancé sur Ulule, un site populaire de crowdfunding. Financé avec succès, CONCREE a pu développer une plateforme qui se veut  un carrefour où entrepreneurs, investisseurs, mentors et collaborateurs peuvent se rencontrer et faire face ensemble aux défis du monde entrepreneurial.

Véritablement, le crowdfunding a beaucoup à offrir. Et si, comme d’autres milliers de porteurs de projets, vous voulez  que votre histoire rencontre le succès, il vous suffit de commencer par l’écrire.

 

 Crédit photo: www.blog.payplug.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login