Accueil » Religion » 10 DERNIERS JOURS DE RAMADAN, COMMENT RATTRAPER 20 JOURS DE LAISSER ALLER

10 DERNIERS JOURS DE RAMADAN, COMMENT RATTRAPER 20 JOURS DE LAISSER ALLER

Nous voilà arrivés aux 10 derniers jours du mois sacré de Ramadan. Avons-nous pleinement vécu les 20 premiers jours ? Oubien sommes-nous dans le lot de ceux qui se sont plutôt focalisés sur les privations de la journée en mettant les bouchées doubles dès le coucher du soleil, oubliant totalement les autres actes de dévotion ? Maintenant que le mois rentre dans sa dernière ligne droite, comment rattraper le temps perdu? 

Le mois de Ramadan est réparti en 10 jours. Les 10 premiers sont empreints de la miséricorde d’Allah, les 10 suivants sont faits pour se repentir et les 10 derniers se particularisent par l’absolution des pêchés et l’octroi du Paradis céleste de Dieu. 

La plupart d’entre nous entame le mois avec beaucoup de résolutions, se promettant de beaucoup lire et apprendre le Coran, la religion, la vie du Prophète et de ses compagnons, etc… On se promet de donner un max d’aumône et de partager avec parents et amis repas et bons tuyaux. Mais au bout de 20 jours le constat est là : on a toujours remis au lendemain la lecture du Coran, l’apprentissage de hadiths, on n’est pas beaucoup sortis surtout en ces temps de confinement, donc on n’a pas beaucoup donné l’aumône, d’autant plus que les mosquées où on envoyait parfois des repas dans les années passées, sont restées closes cette année à cause du coronavirus. 

Alors qu’avons nous fait de nos 20 jours, qui, finalement sont passés bien vite ? Sommes nous passés à côté des bienfaits de ce mois unique pour les musulmans où Satan et ses suppôts sont enchainés et ne peuvent pas nous nuire ? Et pourtant à côté de nous il y a la cousine qui a bien avancé dans son Coran, qui a enchaîné les prières surérogatoires, qui a mangé modérément pendant la rupture et qui s’est bien disciplinée durant tout le mois en en profitant même pour perdre du poids, là où, nous, en avons gagné. Faisons l’impasse sur les menus qu’on a passé des heures à concocter, même si en fin de compte, on en a dégusté qu’une infime partie, car finalement on se rencontre que l’on n’a qu’un estomac qui est bien loin d’être extensible, surtout en fin de journée.

Alors comment rattraper ces jours sacrés qui ne reviendront que l’année prochaine avec tous les aléas que cela comporte ? D’autant plus que le jeûne a quand même épuisé nos forces, le manque de sommeil creusé nos yeux. Eh bien maintenant que la nourriture nous laisse indifférent et que  la seule envie que nous avons c’est de nous allonger quelque part et de dormir, c’est là qu’on nous dit que nous devons redoubler de dévotion pour tomber sur la nuit bénie de Laylatul Qadr ou nuit du destin. Comment y arriver ?

C’est l’occasion de rattraper 20 jours en 10

Si nos passe-temps favoris étaient de passer les journées sur netflix à regarder des films, ou à aller se prélasser sur les plages pour soi-disant “chasser” le Ramadan, les soirées à suivre des émissions de télé, il est grand temps de se reprendre et de se reconcentrer sur ses objectifs de ce mois de Ramadan. Il est temps d’engager la grosse bagarre contre son “nafs” ou l’âme qui incite à la paresse, au laisser aller, à la gourmandise, etc…Et il faut savoir que la lutte contre son âme est la bagarre suprême, et qu’il faut lui faire face pour se forcer à appliquer les prescriptions divines pour espérer gagner l’absolution totale des péchés.

  1. La première chose à faire est de renouveler l’intention d’accomplir les actes de foi de la meilleure manière
  2. La seconde, de diminuer la quantité des repas. Manger peu à la coupure et au début du jeûne pour s’alléger et pouvoir accomplir les actes de dévotion plus facilement. 
  3. Doubler les prières la nuit et lire le Coran dans la journée, faire les zikrs de jour comme de nuit, en évitant de perdre du temps dans des activités stériles
  4. Donner le maximum qu’on peut en aumône, selon ses moyens.
  5. Faire des prières surérogatoires surtout les nuits impaires, à la recherche de la nuit du destin. 
  6. Réciter un maximum en journée comme en soirée la formule de demande suprême de pardon (Allahouma innaka afoun touhibboul afwa fa afu ani) (Mon Dieu pardonne moi, car Tu es le grand Pardonneur)
  7. Les hommes peuvent accomplir le ‘itikaf (retraite spirituelle à la mosquée, en accomplissant des prières surérogatoires et zikrs (invocations) 
  8. La dernière chose est d’offrir 2 jours avant ou la veille de la fête de Eid la zakat el fitr (l’aumône aux pauvres qui leur permet de fêter dignement la fin du Ramadan)

En résumé, la solution c’est de renouveler ses bonnes résolutions, de s’armer de plus de courage pour affronter les nuits blanches et de redoubler tous les actes de dévotion recommandés pendant le mois sacré de Ramadan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login